Magazine Culture

“N’oublier jamais” de Michel Bussi : grandiose !

Par Monia Boubaker @OHasardDesMots

Je rédige cette chronique quelques minutes seulement après avoir lu les derniers mots de ce roman ; je voulais à tout prix vous en parler avant que les émotions s’estompent !

Une fois encore, Michel Bussi me surprend. Beaucoup.

Une fois encore je l’admire.

Ne lâche pas ma main” et “Un avion sans elle” font partie de mes coups de cœur, mais je crois bien que “N’oublier jamais” vient de se hisser au top de ce classement !

N'oublier jamais Michel Bussi

“N’oublier jamais” de Michel Bussi, paru aux éditions Pocket.

Le résumé de quatrième de couverture, proposé par l’éditeur :

À Yport, parti courir sur la plus haute falaise d’Europe, Jamal a d’abord remarqué l’écharpe, rouge, accrochée à une clôture.

Puis la femme, incroyablement belle, la robe déchirée, le dos face au vide, les yeux rivés aux siens. Jamal lui tend l’écharpe comme on tend une bouée.
Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, gît le corps inerte de l’inconnue. À son cou, l’écharpe rouge.
Tout le monde pense qu’il l’a poussée. Il voulait simplement la sauver.
C’est la version de Jamal. Le croyez-vous ?

Avec “N’oublier jamais” on retrouve la marque de fabrique de l’auteur : une histoire invraisemblable et bien sûr, le fameux twist qui m’a traînée à bout de souffle et sans voix jusqu’au point final.

N'oublier jamais - Michel Bussi

N’oublier jamais“, c’est un mélange de suspense, d’émotion, de frissons, d’action.

Les indices sont partout mais il est difficile de tous les relier ! L’auteur use de tout son talent pour perdre le lecteur dans cette abondance d’informations. Si le temps d’un instant, vous pensez avoir trouvé le coupable, attendez d’être arrivé jusqu’au bout… !

Se succèdent d’innombrables pistes, d’incroyables rebondissements… J’ai échafaudé des hypothèses toutes plus folles les unes que les autres ! Pour couronner le tout, je me suis beaucoup attachée à Jamal Salaoui, qui m’a émue, tout au long de l’histoire.

N’oublier jamais” a été pour moi une succession d’émotions fortes, jusqu’au dernier chapitre, qui m’a bouleversée.

Si je n’avais précédemment pas accroché aux univers de “Nymphéas noirs” et “Maman a tort“, j’ai avec “N’oublier jamais” été de nouveau séduite par l’habileté et le talent de Michel Bussi.

Cette chronique n’aura pas été très longue, mais suffisamment je l’espère, pour vous donner envie de plonger dans cette histoire extraordinairement élaborée.

En quelques mots : addictif, bouleversant, puissant.

Foncez !!

(Visited 8 time, 8 visit today)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Monia Boubaker 1514 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines