Magazine Culture

Moonlight : la violence comme un accroc de la tendresse

Publié le 02 avril 2017 par Nathpass
Moonlight est sublime sa pure tendresse est étonnante d'espoir et tellement limpide qu'on croit toucher une nouvelle réalité, la plus belle des Amériques que celle de ces Oscars. Le rythme est lent on nage dans ce film qui se passe comme autour de nous en nous. Retirer ses dents pour manger le plat du chef cuisiné pour lui seul : un amour intact malgré les années qui redécouvre l'enfant qui était devenu eau à force de pleurer à l'intérieur. Personne ne pouvait le comprendre...Et la lumière les couleurs qui se reflètent sur les peaux noires sont magnifiques :  entre autres bleu de mer. Le personnage de la mère au fil du temps est joué par la même actrice car elle est exceptionnelle.
http://www.telerama.fr/cinema/films/moonlight,513460.php
Dans cette critique de Télérama il y a plein de choses que je ne prends pas mais je suis d'accord sur la violence, justement elle n'est pas appuyée, elle est.
Moonlight : la violence comme un accroc de la tendresse
Moonlight : la violence comme un accroc de la tendresse
Moonlight : la violence comme un accroc de la tendresse
Moonlight : la violence comme un accroc de la tendresse.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathpass 1018 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte