Magazine Cinéma

Zodiac (2007) ★★★☆☆

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
ZODIAC (2007) ★★★☆☆

Synopsis : Zodiac, l'insaisissable tueur en série qui sévit à la fin des années 60 et répandit la terreur dans la région de San Francisco, fut le Jack l'Eventreur de l'Amérique. Prodigue en messages cryptés, il semait les indices comme autant de cailloux blancs, et prenait un malin plaisir à narguer la presse et la police. Il s'attribua une trentaine d'assassinats, mais fit bien d'autres dégâts collatéraux parmi ceux qui le traquèrent.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : David Fincher
Scénariste : James Vanderbilt
Acteurs : Jake Gyllenhaal, Mark Ruffalo, Robert Downey Jr., Anthony Edwards, Brian Cox, Elias Koteas, Donal Logue, John Carroll Lynch, Dermot Mulroney
Musique : David Shire
Genre : Drame, Historique, Policier
Durée : 2 heures et 37 minutes
Date de sortie : 17 mai 2007 (France)
Année de production : 2007
Sociétés de production : Phoenix Pictures
Distribué par : Warner Bros. Pictures
Titre original : Zodiac
Notre note : ★★★☆☆

Les acteurs principaux sont Jake Gyllenhaal, qu'on a pu voir dans " , qu'on a pu voir dans " Notre commentaire : " Zodiac " est un thriller policier dramatique américain datant de 2007, réalisé par David Fincher, à qui l'on doit également " " (1992). Le scénario de James Vanderbilt est basé sur l'ouvrage du même nom datant de 1986, écrit par Robert Graysmith. Prince of Percia " (2010), Mark Ruffalo, qu'on a pu voir dans " Insaisissables 2 " (2016), Robert Downey, Jr. Civil War " (2016), Anthony Edwards, qu'on a pu voir dans " Mémoire Effacée " (2004), Brian Cox, qu'on a pu voir dans " Morgane " (2016), Elias Koteas, qu'on a pu voir dans " Dommage Collatéral " (2002), John Carroll Lynch, qu'on a pu voir dans " The Invitation " (2015), et Dermot Mulroney, qu'on a pu voir dans " Careful What You Wish For " (2015).

James Vanderbilt avait lu le livre Zodiac de Robert Graysmith en 1986 alors qu'il faisait ses études secondaires. Des années plus tard, une fois devenu scénariste, il a eu l'opportunité de rencontrer Robert Graysmith et s'est fasciné par le folklore entourant le tueur du Zodiac. Il a ensuite décidé d'essayer de transformer l'histoire en un script. James Vanderbilt avait eu de mauvaises expériences dans le passé, où ses scripts avaient été modifiés et il voulait donc avoir plus de contrôle sur le matériel cette fois. Il a proposé son adaptation de Zodiac à Mike Medavoy et Bradley J. Fischer de la société Phoenix Pictures en acceptant d'écrire un script complet s'il pouvait avoir un contrôle plus créatif sur celui-ci.

Le réalisateur David Fincher fut leur premier choix pour réaliser le film en raison de son travail sur " Seven " (1995). À l'origine, ce dernier devait diriger une adaptation du roman de James Ellroy, The Black Dahlia, qui sera réalisé plus tard par Brian De Palma, et envisageait une mini-série de cinq heures et de 80 millions de dollars de budget avec des stars du cinéma. Lorsque ce projet a pris fin, David Fincher s'est pleinement engagé sur " Zodiac ".

David Fincher fut attiré par cette histoire parce qu'il a passé une grande partie de son enfance à San Anselmo dans le comté de Marin à l'époque où les meurtres eurent lieu. Enfant, il avait vu la police accompagner le bus scolaire qu'il prenait pour se rendre à l'école, car le Zodiac avait menacé de s'en prendre à des enfants. Pour David Fincher, lorsqu'il était jeune, le tueur du Zodiac " était le meilleur croque-mitaine de son époque. Cependant, le réalisateur fut également attiré par la fin non résolue du scénario de James Vanderbilt parce qu'il se voulait fidèle aux faits réels, et que les meurtres ne sont pas toujours résolus dans la vraie vie.

En effectuant des recherches pour le film, David Fincher a considéré que Jake Gyllenhaal serait le plus approprié pour jouer Robert Graysmith. Le réalisateur avait aimé sa performance dans " Donnie Darko " (2001) et voyait en lui un acteur capable de proposer un personnage à double facette, l'une naïve et l'autre possédée. Afin de préparer au mieux son rôle, Jake Gyllenhaal a rencontré Robert Graysmith et l'a filmé pour étudier ses manières et son comportement.

" Zodiac " a rapporté 33 millions de dollars en Amérique du Nord et 51 millions de dollars pour les autres pays pour un total mondial de 84 millions de dollars contre un budget estimé à 65 millions de dollars. Le film a essentiellement reçu des commentaires positifs de la part de la critique.

L'histoire proposée par " Zodiac " nous permet donc de suivre sur plusieurs années une affaire de sérial killer qui a défrayé la chronique outre Atlantique. Le film est construit comme un thriller, en mettant l'accent sur l'ère de l'information, e n effet, le tueur jouant avec les médias et narguant la police. David Fincher nous propose un récit dépouillé en proposant les faits avec un maximum d'économie et d'objectivité.

En outre, on peut découvrir les méthodes de travail de la police et de la presse à San Francisco il y a plus de 40 ans. On peut oublier l'image déformée des hippies et des fleurs dans les cheveux, que beaucoup de films offrent sur cette époque, et observer le vécu de cette époque vis-à-vis de ces faits particuliers. Malheureusement, de notre point de vue, le métrage est trop long, approchant les 180 minutes et souffre d'une quasi-absence de scènes d'action.

Jake Gyllenhaal est à la fois la figure centrale de cette histoire, mais également le lien le plus faible. Le personnage n'est pas suffisamment développé pour comprendre pourquoi cet homme est prêt à sacrifier sa sécurité et celle de sa famille pour découvrir la vérité. On nous dit, à plusieurs reprises que l'ancien Eagle Scout est sincèrement un bon type, mais cela n'est en rien suffisant. En ce sens, le personnage de Mark Ruffalo, l'inspecteur David Toschi est beaucoup plus crédible, car son obstination finit par s'évanouir face à l'impasse dans laquelle se trouve son investigation. Quant à Robert Downey, Jr. , sa performance amène à penser, par sa verve, qu'il était déjà dans le personnage de Tony Stark / Iron Man.

" Zodiac " a fait l'objet d'une édition en DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 6 avril 2011 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, " Zodiac " est un bon thriller basé sur des faits réels, disposant d'une histoire qui court sur plusieurs années, et l'intrigue est constante, mais si le développement des faits est rigoureux, s'inscrivant dans un respect précis des événements et démontrant les méthodes d'investigation de la police et de la presse, le rythme est beaucoup trop lent. De plus, certains personnages ne sont pas assez développés pour qu'on s'immerge avec eux dans le récit. La distribution offre d'honorables prestations avec un petit bémol pour Robert Downey, Jr.

Bande-annonce :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines