Magazine Culture

(Edition) Une collection innovante aux éditions Isabelle Sauvage

Par Florence Trocmé

Les éditions Isabelle Sauvage viennent de lancer une nouvelle collection, très innovante : la collection Corp/us dirigée par Sika Fakambi

Sulter_corpusLes coffrets
Il s’agit de coffrets de format 16 cm x 16 cm, qui abritent une affiche, un livret et un CD. Pour chaque livre, un poème, un seul. Un poème en langue étrangère. Ceux de cette première série de 5 livres sont tous issus de la sphère panafricaine et ils sont en anglais, en portugais.
On peut par exemple décrire en détail ce coffret, dédié au poème de Maud Sulter, « Blood Money ».
Titre original : « Blood money » (remix)
« Le prix du sang » (remix), traduit par Sika Fakambi
« Blutgeld » (remix), traduit par Anna-Lisa Dieter
Coffret 16 x 16 cm comprenant 1 poème-affiche format 48 x 64 cm, 1 CD de lectures & création sonore trilingue, 1 livret trilingue de 12 pages, impression offset en tons directs
Graphisme affiche : Florence Boudet
Création sonore et arrangements : Samuel Lietmann
Voix : Anna-Lisa Dieter, Sika Fakambi, Sarah Vermande, Charlotte Farcet
Parution : mars 2017
La collection comporte quatre autres titres :
Kofi Awoonor, la prière de mon père, traduit par Sika Fakambi
Noémia De Sousa, notre voix, traduit par Elisabeth Monteiro Rodrigues
○ Kamau Brathwaite, negus, traduit par Sika Fakambi
Nii Ayikwei Parkes, La moitié d'un citron vert, traduit par Sika Fakambi
Chaque coffret, 15€
Kofi Awoonor (né le 13 mars 1935 à Wheta (en), alors en Côte-de-l'Or – assassiné le 21 septembre 2013 à Nairobi) est un écrivain, poète et diplomate ghanéen.
Carolina Noémia Abranches de Sousa Soares, née à Catembe, Mozambique, le 20 septembre 1926 et morte à Cascais, Portugal, le 4 décembre 2002 (à 76 ans), est une poète et journaliste mozambicaine.
Kamau Brathwaite, né en 1930, est un poète de La Barbade
Nii Ayikwei Parkes est un écrivain, principalement anglophone, né au Royaume-Uni le 1er avril 1974 de parents ghanéens et élevé au Ghana. Il est poète, romancier, chroniqueur, nouvelliste
Maud Sulter, née le 19 septembre 1960, morte le 27 février 2008 est une plasticienne, une photographe, et une femme de lettres ghanéenne et écossaise qui a vécu et travaillé en Grande-Bretagne. Elle est décédée à Dumfries en 2008
Corpus_aff_sulterCes coffrets sont d’une grande beauté de facture, très sobre. L’affiche est une déclinaison tout à fait bienvenue pour le poème, comme l’a démontré la célèbre collection de l’éditeur le Bleu du ciel.
Tout à fait remarquable aussi la mise en ondes sonores du texte. Il est donné dans sa version originale, puis dans sa traduction et enfin en lecture croisée avec la superposition des deux, voire des trois versions. Les plans sont parfaitement dosés et on se dit qu’on tient là une manière de « dire la poésie » (on sait comme c’est difficile, voire problématique) très convaincante.
Il faut espérer que cette collection se déploie largement, avec d’autres langues (pays nordiques, pays de l’Est, etc.). Et qu’elle rencontre l’accueil qu’elle mérite.
Quelques impressions d’écoute
Kamau Brathwaite, negus : c’est peut-être la mise en voix la plus intéressante, avec un emmêlement des mots rendu possible par la répétition du mot it en anglais, ça en français, qui donne une vraie scansion à cette lecture.
Un extrait de Negus de Kamau Brathwaite, en lecture croisée :

Ecouter un extrait (environ 2') de "Negus" de Kamau Brathwaite



Maud Sulter,
blood money (remix) : ici c’est la superposition réussie des trois voix qui retient. La lecture croisée vient couronner les lectures séparées dans les trois langues, si bien que l’auditeur « reconnait » les trois textes.
Noémia De Sousa, notre voix, un texte très fort, sur l’esclavage, que l’on découvre d’abord en français, puis en portugais, puis les deux langues superposées


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines