Magazine Culture

Dors, la nuit va te bercer

Par Lecoindaudrey @LeCoindAudrey
Couverture Dors, la nuit va te bercer
Auteur : Benjamin de MarçayEditions : Auto-EditionNombre de pages : 525 pagesDate de parution : 11 Décembre 2016
Format : NumériqueFrançoise accompagne sa mère en fin de vie. Katherine vient d’apprendre l’agression terrible de son fils. Fred se bat contre un cancer du sein. Ces trois femmes ne se connaissent pas et pourtant elles se trouvent dans cet hôpital au même moment. L’ascenseur qu’elles empruntent tombe en panne. Elles vont se découvrir, s’écouter, s’émouvoir, se confier. Car parfois, il est plus facile de parler à de parfaites inconnues…"


Pour cette lecture, je tiens à remercier Benjamin de Marçay, sans qui je serais passé à côté d'une histoire magnifique, de trois femmes que je ne peux plus oublier.

Le récit tourne donc autour de trois femmes, Françoise, Katherine et Fred, qui, en apparence, n'ont rien en commun, sauf leur présence dans cet hôpital et lorsque ces dernières se retrouvent coincées dans un ascenceur. En attendant les secours, chacune se confiera et là, une pluie de mouchoirs déferle pour le lecteur...
Ces femmes n'ont rien d'extraordinaire, elles peuvent être vos mères, vos amies, vos voisines, ce qui les rend réelles et leur histoire d'autant plus poignante. Bien entendu, on prend part à leur désespoir, leurs inquiétudes, mais je reste encore perplexe face à ce choix, prendre trois personnages dont la vie n'a rien d'un rêve fait que l'on peut se sentir obligé de les apprécier. Une crainte de passer pour un monstre si on ne ressent pas d'ampathie pour elles, mais leurs petits secrets permet aussi de les rendre plus humaines et personne n'est parfait !


Il faut quand même reconnaître le talent de l'auteur pour nous transporter de pages en pages, à travers des histoires qui sont loin d'être des contes de fées, il utilise sa plume délicate, poétique, tourne ses phrases de façon à ce que l'on soit sublimé par chaque mot, pourtant que nous connaissons très bien. Je pense que c'est ce qui m'a le plus marqué, en dehors de l'histoire elle-même. 

Bien que cela soit plaisant, je ne conseillerais pas cette lecture pour se changer les esprits, comme une bonne chick-lit, mais pour ceux et celles qui désirent goûter à une aventure littéraire assez surprenante, vous trouverez votre bonheur. 
Pour ma part, je n'ai aucun regret dans ma lecture, une petite question que j'ai pu soulevée plus haut, mais cela s'arrête ici. 
Dors, la nuit va te bercer

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecoindaudrey 3746 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines