Magazine Culture

Vladimir Maïakovski – Et vous, le pourriez-vous ?

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Vladimir Maïakovski – Et vous, le pourriez-vous ?J’ai barbouillé la carte des jours,
d’un verre de rouge l’éclaboussant.
Dans un plat de gelée je laboure
les sillons osseux de l’océan.
J’ai déchiffré les lèvres futures
sur l’écaille d’un poisson de fer.
Et vous,
pourriez-vous jouer
un nocturne
avec une flûte de gouttière ?

*

А вы могли бы?

Я сразу смазал карту будня,
плеснувши краску из стакана;
я показал на блюде студня
косые скулы океана.
На чешуе жестяной рыбы
прочел я зовы новых губ.
А вы
ноктюрн сыграть
могли бы
на флейте водосточных труб?

*

And could you?

Just now I smeared the map of the daily grind,
splashing paint out of a glass;
I revealed the sharp cheek-bones of the ocean
on a platter of jellied meat.
I read the summons of new lips
on the scales of a tin fish.
And you
could you
play a nocturne
on a drain-pipe flute?

1913

***

Vladimir Maïakovski (1893, Baghdati, Russie – 14 avril 1930, Moscou) – Traduit du russe par Henri Abril – From the Futurist collection, The Missal of the Three, published in 1913 – Translated by Jenny Wade

Découvert sur le site de Henri Abril

Enregistrer



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines