Magazine Culture

Anouar Imran – Le rêve de l’assassin

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Anouar Imran – Le rêve de l’assassinL’assassin est comme vous, comme moi
Il a une fillette, une épouse
Les embrasse, et parfois se souvient d’acheter des fleurs pour la nuit,

Et le foyer de l’assassin ressemble à celui de la victime
Des rideaux bleus, l’odeur du café frais et une musique classique.

La différence est infime
Infime à un tel point qu’on ne peut la distinguer ;

Un insecte rampant dans l’âme
Un insecte silencieux et habile
Qui le pousse à rêver de récolte
Plutôt que de champs.

*

القاتلُ مثلي ومثلك
عنده طفلةٌ وزوجة
يقبلهما، وأحياناً يتذكر أن يشتري الورود لليل،
وبيتُ القاتلِ يشبهُ بيتَ الضحية
ستارةٌ زرقاء، ووركوة قهوة، وموسيقا كلاسيكية
الفرقُ بسيطٌ جداً
بسيطٌ لدرجةِ أننا لا نلحظُ الفرقَ أبداً
هي حشرةٌ تتمشى في الروح
حشرةٌ دؤوبةٌ، وصامتة
تجعلهُ لا يحلمُ بالحقولِ
وإنما يحلمُ بالحصاد!!

***

Anouar Imran (né le 24 mai 1972 à Homs, Syrie) – Traduit de l’arabe par Ghada Laghzaoui

Fuyant la guerre, il vit depuis 2013 en suède. Il a publié deux recueils de poésie :
Une rime pour les bracelets de Balkis (2002 )
Tu ne pourras résider… tu ne pourras partir (2007)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines