Magazine Culture

J'ai lu : a comme association - tome 2

Par Venezia
J'AI LU : A COMME ASSOCIATION - TOME 2
A comme AssociationTome 2 : Les Limites Obscures de la Magie Pierre BotteroEditions Folio JuniorFantasy Jeunesse


Ombe, est lycéenne à Paris et adore la moto. Elle a aussi l'incroyable pouvoir d'être incassable ou presque. C'est pourquoi L'Association l'a recrutée comme agent stagiaire. Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués en explosant une bande de gobelins devant tous ses camarades de classe. Le problème ? La discrétion est une obligation absolue au sein de L'Association, comme le lui rappelle Walter, son directeur. Et à force de foncer tête baissée, Ombe l'incassable risque fort de comprendre ce que "ou presque" veut dire 

MON AVIS : 

Si le tome 1 m'avait enthousiasmée lors de sa découverte, le tome 2, quant à lui, ne m'a pas emportée dans sa magie promise, alors que je m'attendais à un épisode tout aussi bien tricoté. 
Bien sur, on suit la plume de Pierre Bottero, (auteur des séries Ewilan et Ellana que j'avais adorées) donc le roman se laisse parcourir sans déplaisir malgré certaines expressions un peu trop "djeuns" (surtout dans le langage de l'héroïne), comme un tout petit parfum de bit lit, ce qui nuit pour moi à une belle prose, et puis il reste très "jeunesse" alors que le tome 1, récit d'Erik Lhomme, était plus intéressant pour un lecteur adulte.

Cette fois-ci, on suit Ombe Duchemin, 18 ans et motarde, paranormale elle aussi, stagiaire à l'Association, la société secrète garante de la paix entre paranormaux, anormaux et humains. Ombe est un peu plus mature que Jasper (héros du tome 1) d'un côté, mais tout aussi maladroite et surtout moins bien élevée, sans oublier son ego surdimensionné. L'innocence et la modestie de Jasper charmaient, mais le coté suffisant d'Ombe irrite et enlève toute sympathie envers ce personnage effronté. 

Notre héroïne croit tout savoir et tombe, bien sur, sur un os pour résoudre sa première enquête. Sa deuxième tentative se révèle nettement plus efficace, contre un ennemi retors et malin, mais Ombe manque terriblement de panache. 

Tout est fait pour nous faire penser à un semblant d'héroïne bit lit, y compris lorsqu'elle pilote sa Kawasaki à 300 à l'heure, sur le Périph parisien, hum... pilote aussi chevronné à 18 ans... Oui pourquoi pas... Elle sait presque tout faire cette fille, mais elle n'a aucun savoir-vivre, aucunes manières, aucune éducation, aucun chic, bref sans intérêt. 
Ombe
Signe particulier : incassable. 
Aime : sa moto, tabasser les gros monstres, qu'on lui fiche la paix !
Mission : faire l'effet d'une bombe sur les trolls et les gobelins. 
Voilà à peu près le ton de la demoiselle...
Les événements s'enchaînent d'une manière prévisible dans ce roman, beaucoup trop pour que les effets de surprise puissent passionner le lecteur de plus de 11 ans. Malgré tout,  il y a ce mystère de l'homme à la moto, qui trouvera certainement son dénouement dans un prochain tome car on reste sur notre faim en ce qui concerne ce détail final. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Venezia 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines