Magazine Conso

Un amour de swann

Publié le 10 avril 2017 par Lorraine De Chezlo
UN AMOUR DE SWANNA la recherche du temps perdu
Tome 1 - 2e partie
de Marcel Proust
Roman - 250 pages
Editions poche Folio - 1974
Le dandy Charles Swann entretient une relation amoureuse avec Odette de Crécy. Tous deux, ils ont pris un rythme de visites quasi quotidiennes à l'occasion des dîners chez les Verdurin, après lesquelles Swann raccompagne souvent Odette chez elle. Dans une vie bourgeoise parisienne, ils s'entretiennent de peinture et de musique, ainsi qu'autour des personnages qui les entourent. Peu à peu, Swann va commencer à sentir s'effriter cet amour, qu'à une harmonie sentimentale, les moments passés loin d'elle laissaient place à l'angoisse et la jalousie. Il faut dire aussi qu'Odette est une cocotte, à l'éducation éloignée de celle de Swann, et aux mœurs légères et parfois tarifées.
Les éditeurs ont extrait de la grande œuvre les parties et chapitres pour les rassembler en un volume toute l'histoire relative à la relation amoureuse entretenue entre Swann et Odette. D'aucuns disent que cela est une formidable porte d'entrée (car assez abordable, et avec un seul focus) dans La recherche, d'autres y voient une lucarne trop étriquée par rapport à la vue d'ensemble et la complexité globale de l'œuvre.
Extrait :"Toute narine un peu délicate se détournerait avec horreur pour ne pas se laisser offusquer par de tels relents. C'est vraiment incroyable de penser qu'un être humain peut ne pas comprendre qu'en se permettant un sourire à l'égard d'un semblable qui lui a tendu loyalement la main, il se dégrade jusqu'à une fange d'où il ne sera plus possible à la meilleure volonté du monde de jamais le relever."
Ca peut faire un peu redite après la lecture de Du côté de chez Swann, mais au moins, ça a le mérite d'être plus clair, moins sinueux, en une introspection serrée du personnage de Swann. Des phrases longuissimes, parfois savoureuses, parfois plus fades. Une histoire d'amour qui peut paraître mièvre, simple, classique, mais l'attachement aux descriptions sentimentales, et l'humour qu'il y a assez souvent dans les dialogues ampoulés, bourgeois mais grinçants de cette aristocratie rentière rendent plus savoureux le récit.
L'avis de Clio et Calliope - La culture en un seul clic
L'avis de Pierre Campion - PierreCampion

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines