Magazine Culture

Felicity Atcock, tome 6 : Les anges voient rouge, Sophie Jomain

Par Les Griffonneuses
Bonjour tout le monde !C'est avec émotion que je conclus aujourd'hui cette série qui m'a accompagnée pendant environ 3 ans, jusqu'à la semaine dernière où j'ai enfin refermé la dernière page du dernier tome. Retour sur celui-ci qui, comme tous les autres, n'a pas été de tout repos.L'histoire:Alors que Felicity doit faire face à une terrible perte, elle invoque Dieu Tout Puissant, celui qui est à l'origine de tout le chamboulement de son univers, depuis un peu moins d'un an.Alors qu'elle plaide la cause de celui qu'elle a perdu, elle arrive à le prendre à son propre jeu afin d'obtenir une unique possibilité de le faire revenir.Du moins pensait-elle le prendre à son propre jeu. Mais Dieu, omniprésent, omniscient et omnipotent a toujours un coup d'avance, du moins, c'est ce que Felicity va encore une fois apprendre à ses dépens...Felicity Atcock, tome 6 : Les anges voient rouge, Sophie JomainMon avis:Dans ce final, nous retrouvons une Felicity plus décidée que jamais, enfin prête à assumer le choix de son cœur. Alors que le monde se ligue contre elle, elle décide, une fois de plus, de prendre le taureau par les cornes et de se battre pour l'un des hommes les plus importants de sa vie.Le rythme de l'histoire est effréné, on y croise des personnages déjà vus et notamment, notre ami le zombi, rencontré dansLes Anges ont la mort aux trousses.Les péripéties vont s'enchaîner tandis que Felicity va jouer avec le temps. Le suspens était à son comble puisque je voulais enfin avoir le dénouement de cette histoire d'amour (elle avait enfin choisi le bon !). Mais Felicity va se rendre compte qu'il ne suffira pas de le faire revenir et que Dieu s'amuse encore avec elle...Ce dernier tome est de haute voltige, aucun des événement n'est prévisible tandis que tout s'enchaîne sans avoir le temps de survivre à un battement de cœur. La plume de Sophie Jomain m'a encore emportée avec elle, dans ce petit coin d'Angleterre avec une héroïne particulièrement bien éduquée et qui aime le thé !Cependant, je trouve que les retrouvailles de Felicity avec son fils sont un peu trop éclipsées, sans que nous sachions vraiment ce qui s'est passé là-haut, sans retour de la part des anges. Cet épisode me chagrine un peu car j'aurai aimé que cela soit l'occasion d'en apprendre un peu plus.De nombreuses questions sont enfin résolues et la paix semble revenir bien que la fin me laisse un peu perplexe. Si je sais que l'auteure voulait laisser le choix au lecteur d'imaginer ce qu'il veut, j'aime que les fins de sagas aient une fin tranchée. D'autant que l'épilogue comporte un grand absent : le personnage principal du tome !J'aurai aimé, dans cet épilogue, voir l'évolution de sa relation avec notre dinde préférée, surtout qu'il se déroule trois ans après.Toujours est-il que c'est à la fois avec plaisir et tristesse que je referme ce dernier tome qui m'a apporté beaucoup de moments exceptionnels de lecture et qui reste l'une de mes sagas préférées, tout genre de lecture confondus !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines