Magazine Amérique latine

Méga inflation pascale [Actu]

Publié le 12 avril 2017 par Jyj9icx6

Méga inflation pascale [Actu]

En confiserie et en pâtisserie, les Argentins aiment les décors chargés


En Argentine comme ailleurs dans le monde chrétien, Pâques rime avec festin. En l'occurrence d'automne. Plusieurs musts sur la table familiale : les œufs, poules et autres lapins en chocolat, le poisson, les coquillages et un gâteau brioché, traditionnellement parfumé à l'écorce de citron ou d'orange, cuit en forme de couronne, puis décoré avec des fruits confits sur de la crème pâtissière ou un glaçage (blanc ou chocolat), la rosca de Pascua.
Dans ce domaine, comme dans les autres, les prix flambent. Les associations de consommateurs et les instituts économiques estiment cette flambée des prix à 45 à 56 %, par rapport à l'année dernière, pour les moulages en chocolat, à 35 pour le poisson auquel les Argentins restent très attachés pour les repas du triduum pascal (1), à 50 pour les coquillages et à 33 pour la rosca.
Méga inflation pascale [Actu]

Ce qui est cohérent avec l'inflation générale observée au mois de mars : 2,4% pour ce mois de rentrée.
Cette année, il faut débourser 135 pesos pour une rosca de 500 grammes (elle était aux alentours de 90 l'année dernière) et entre 200 et 225 pour un malheureux œuf de 150 grammes !
Pour aller plus loin : lire l'article de Página/12 sur le panier des fêtes lire l'article de La Nación sur l'inflation générale consulter la page que Cocineros Argentinos consacre à la rosca... Cocineros Argentinos ne présente pas toujours les recettes les plus authentiques, car il s'agit avant tout d'un spectacle télévisuel (Televisión Pública), mais c'est un très bon spectacle et les recettes sont bien expliquées (en espagnol et en vidéo).
(1) On appelle triduum pascal les trois derniers jours de la Semaine Sainte, jeudi, vendredi et samedi, qui condensent les mystères de la foi : l'institution de l'eucharistie lors de la sainte Cène le jeudi, la Passion et la Crucifixion du Seigneur le vendredi (avec son traditionnel chemin de croix) et la foi en la Résurrection le samedi, qui débouche depuis la réforme liturgique par la Veillée Pascale dans la nuit. Traditionnellement, les Espagnols étaient exemptés de respecter l'interdiction de la viande pendant le Carême, un privilège accordé par le Pape après la victoire navale de Lépante, au large de Patras, qui avait mis un terme définitif, le 7 octobre 1571, à l'avancée des Turcs dans les territoires chrétiens, cette même bataille dans laquelle Cervantes, dans la flotte espagnole, perdit un bras. Il va sans dire qu'il y eût en Argentine sous l'Ancien Régime des colons espagnols qui s'en tirent à ce privilège et en écartèrent les autres habitants du Nouveau Monde, les Amérindiens, les esclaves, les étrangers qui obtenaient du roi l'autorisation de s'installer dans les Indes occidentales.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2680 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte