Magazine Culture

Evènement : Le GRAND PARIS EXPRESS révèle sa programmation artistique et culturelle

Publié le 12 avril 2017 par Framboise32

Evènement : Le GRAND PARIS EXPRESS révèle sa programmation artistique et culturelle

Le GRAND PARIS EXPRESS révèle sa programmation artistique et culturelle.  Le GRAND PARIS EXPRESS est le plus grand projet urbain d’Europe : 200 kms de nouvelles lignes de métro automatique et 68 futures gares, connectées avec les réseaux de métro, RER, Transilien et les pôles bus, à construire d’ici 2030 avec les meilleurs architectes contemporains. Pour accompagner cette transformation urbaine sans précédent et contribuer à l’émergence d’une identité métropolitaine, la Société du Grand Paris a initié un large programme artistique et culturel, mené sous la direction artistique de José-Manuel Gonçalvès, accompagné de personnalités invitées.

Expression de la jeunesse, de la création et de l’innovation urbaine, ce Grand Paris Express artistique et culturel contribuera à bâtir une grande collection d’art public, d’architecture et d’innovation urbaine à l’échelle de la métropole. Unique en son genre, cette collection rassemblera des oeuvres monumentales pérennes en gare dans le cadre de « Tandems » associant artistes et architectes, ainsi que des créations nomades de champs disciplinaires variés, des rendez-vous festifs sur les chantiers… à l’échelle de l’ensemble des territoires du réseau et en dialogue avec les franciliens.

Dès 2022, les nouvelles architectures singulières et les oeuvres pérennes et nomades d’arts visuels ou vivants qui émailleront le territoire du Grand Paris contribueront à bâtir un nouveau patrimoine des formes artistiques du XXIe siècle. Les premiers artistes invités, parmi lesquels Michelangelo Pistoletto, Laurent Grasso, Ann Veronica Janssens, Céleste Boursier-Mougenot, ou encore Ivan Navarro, commenceront leurs travaux dans les prochaines semaines.

« Peu de projets ont fait appel à une si grande diversité de concepteurs, d’architectes et de créateurs. Le Grand Paris Express n’est pas seulement une aventure technique et urbaine, c’est un grand projet d’architecture, de design, d’art et de culture. Ce Grand Paris de la création doit contribuer à hisser Paris en tête des capitales mondiales de l’innovation, de la qualité de vie, pour en faire une métropole dynamique et accueillante. Il doit accompagner les candidatures à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024 et de l’Exposition universelle en 2025. Il dessine la carte d’un Grand Paris plus ouvert sur le monde, dans lequel les gares du futur réseau forment les nouvelles portes du Grand Paris.» Philippe Yvin, Président du Directoire de la Société du Grand Paris

Le Grand Paris Express artistique et culturel sera l’expression de la jeunesse, de la création et de l’innovation urbaine. La jeunesse, d’abord. La nouvelle génération est celle des premiers usagers du futur métro. Le Grand Paris Express appartient à cette nouvelle génération et le projet artistique et culturel doit permettre de découvrir et accompagner les talents de demain. La création, ensuite. Du plateau de Saclay au Fort d’Aubervilliers, de l’île Seguin à Montfermeil en passant par les aéroports de Paris ou le quartier Pleyel, à Saint-Denis, le Grand Paris Express révèle un paysage vaste et divers. L’immense richesse des territoires, de ses habitants, artisans, entrepreneurs, agriculteurs, artistes, créateurs doit être au cœur même du projet artistique. La création souligne, prolonge et amplifie le réseau de transport. L’innovation urbaine, enfin. Parce que le Grand Paris Express est un projet résolument porteur de nouvelles urbanités. Les gares, s’implantant dans les centres-villes ou dans de futurs quartiers, redéfinissent le rapport à la ville et à la mobilité quotidienne. Les parvis, zones de frontières positives avec la ville, seront les nouveaux lieux de vie, terrains de jeux, de repos et de nouveaux usages

Dès 2022, 16 nouvelles architectures singulières, des innovations liées à la ville, aux parvis et aux gares elles-mêmes – ainsi qu’une collection d’œuvres pérennes et nomades d’arts visuels ou vivants – constitueront un nouveau patrimoine des formes artistiques du XXIe siècle. À horizon 2022, cette « Grande collection » pourra s’incarner dans le cadre d’un rendez-vous récurrent et international d’architecture, d’art public et d’innovations urbaines, premier événement de cette ampleur à l’échelle métropolitaine, lié à un réseau de transport. Découvrir l’art en pratiquant le métro, c’est une autre manière de valoriser un territoire et de renouveler les modes de rencontre entre grand public et artistes. La couverture géographique et la rapidité du nouveau métro permettront d’accéder facilement à chacune des gares, donc aux propositions artistiques, à la découverte d’un nouveau territoire. Les axes de la programmation artistique et culturelle 2017-2018 articulent des enjeux de court et moyen termes – le temps des chantiers – et de plus long terme – la construction d’un patrimoine. À horizon 2024-2025, les principales lignes seront opérationnelles pour deux dates importantes pour le Grand Paris : les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été en 2024 et l’Exposition universelle de 2025. La programmation artistique et culturelle s’inscrit dans cette perspective et pourra venir prolonger et enrichir ces événements. L’objectif affirmé est aussi de faire du Grand Paris une nouvelle destination de tourisme urbain.

Une gare, un architecte 

Une architecture inédite est constitutive de nouvelles pratiques et de nouveaux repères dans la ville. Le geste architectural propre à chaque gare s’accompagne, ici, d’une offre artistique singulière et cohérente par son effet réseau. L’art public représente souvent un accès à l’art autant qu’une identification du territoire pour ceux qui le découvrent, le composent et le vivent. Proposée dans le cadre d’un processus d’implication originale, l’intervention artistique pérenne est le fruit de la rencontre entre deux univers esthétiques : l’architecte et l’artiste œuvrent en « tandem ». Cette étroite collaboration se concrétise tout au long des différentes études de conception de la gare, permettant la création d’œuvres véritablement intégrées. Pour ouvrir la programmation à une pluralité de regards, des personnalités invitées par la direction artistique se voient confier la proposition et le suivi de certains tandems. Alexia Fabre, conservatrice en chef du MAC VAL, et Laurent Le Bon, directeur du Musée Picasso, sont les deux premières personnalités issues du monde de l’art qui participeront à cette action. Pour créer cette « Grande collection » pluridisciplinaire, à la fois locale et métropolitaine, la programmation réunit des artistes de renommée mondiale et des figures de la jeune création française. Les dix premières collaborations entre un artiste et un architecte sont annoncées ici, la totalité des tandems pour les gares et centres techniques sera constituée d’ici à 2019

Pour tout savoir c’est ici


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 25155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine