Magazine Culture

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Par Mateiva
*** COUP DE FOUDRE ***
Chronique sais dire t'aime
Auteur : Nicolas RobinEditions : Anne CarrièreDate de sortie : 13 avril 2017
Service Presse Auteur / Maison d'édition
Résumé :Paris, tu l'aimes ou tu la quittes. C'est une injonction quotidienne pour celui (ou celle) qui se retrouve la joue écrasée contre la vitre d'un métro bondé, qui slalome entre les traces d'urine et les crottes de pigeons, qui se fait bousculer sur le trottoir par un type mal dégrossi à qui il déboîterait bien une clavicule. Dans ce tohu-bohu parisien, Francine déterre un passé longtemps enseveli devant un guichet de mairie, Juliette espère un jour vendre autre chose que des chaussures à des gens qui puent des pieds, Joachim devient célèbre malgré lui en se faisant larguer en direct à la télé, Ben assiste à la décrépitude de son couple qui s'enlise dans l'ennui au fil des jours. Un chassé-croisé plein d'humour et de tendresse dans lequel chacun cherche son salut et espère entendre parler de sentiments, au cœur d'une ville épicentre de l'amour, où il est parfois difficile de se dire je t'aime. À tous les éclopés du cœur, les grands pudiques, les éternels passionnés, ce roman est pour vous.
~ CHRONIQUE ~
Coup de foudre pour ce roman atypique, décalé, sur les méandres de la vie, sur soi, sur ce que nous sommes, ce que nous souhaitons...sur ce changement que nous espérons tous.
Nicolas Robin nous offre ici quatre personnages différents, quatre caractères propres, quatre instants de vie au cœur d'un "chassé-croisé plein d'humour et de tendresse" qui se rejoignent en un point commun : ils ne savent pas l'amour, ne le disent pas, ne le connaissent pas, ils le cherchent, l’analysent, tout comme leur situation personnelle.
Je ne peux pas vraiment vous raconter ce texte sans en révéler toute sa saveur, toute sa virtuosité. Sachez juste que ces quatre personnages, au travers des épreuves qu'ils vivent, de leurs réflexions internes sur leur vie, sur eux-même, au travers de leur passé et leur présent, se remettent tous petit à petit en question pour espérer un futur meilleur, un futur dont ils pourraient être fier, un futur libéré de tout, de leurs angoisses.
Page après page, nous découvrons des protagonistes qui nous touche, qui sonnent justes. Chacun d'entre eux pourrait être une part de nous-même, une part de ce que nous pouvons ressentir face à nos amertumes, nos échecs, nos blessures, nos espoirs...ces manques qui font qu'un jour nous sommes tous à la croisée des chemins, réfléchir pour que le déclic surgisse, rependre confiance et croire en cette éclaircie tant espérée.
En toile de fond, entrelacée à merveille avec nos quatre personnages principaux : Francine, Juliette, Joachim et Ben, souffle un vent d’élection présidentielle, ce qui rend ce roman d'autant plus actuel, et pérenne. Des élections présidentielles qui, comme pour tout un chacun, sont porteuses d'espoir, de bouleversement...sans vraiment trop y croire. Vous verrez que chaque allusion vous fera réagir, moi-même j'ai souvent hoché la tête...ou pas !
Les descriptions concernant Paris sont impeccables et vous poussent à la réflexion, tout comme à la rêvasserie.
La construction du roman est excellente, des chapitres courts avec une alternance de personnages pour chacun, ce qui donne du rythme, de la dynamique.
La plume de l'auteur est exquise, elle joue avec les mots comme nous jouons aux cartes : avec facilité et réflexion ! Une plume qui vous retranscrit avec brio les sentiments de gens ordinaires, vous les rendant extraordinaires.
Des sentiments qui entremêlent l'amertume et l'espoir, le désamour et l'amour. Une plume particulière où le sarcasme et l'humour, combiné à un phrasé commun, naturel, authentique, vous procure une sorte de transe à la lecture, un sentiment de vérité qui vous touche, qui vous fait réfléchir et réagir.
Un roman surprenant, original et mené d'une main de maître. Il est touchant, drôle, grave, les émotions font le yo-yo, les mots sont manipulés avec grand talent et vous emmènent dans un chassé-croisé étonnant dont la fin est magistrale : tout s'emboîte, tout s'éclaire et vous laisse pantois. J'ai apprécié avoir un épilogue pour conclure en beauté.
Bref, je dois dire que je suis tombée en amour pour la plume et le style de Nicolas Robin. Le ton blasé, presque nonchalant qu'il adopte, addictif pour ma part, confère à ses personnages une part de réalité, de profondeur, et décuple les émotions.
Mon coup de foudre est pour toutes ces raisons évoquées ici, mais surtout et particulièrement car j'ai ressenti des émotions, qu'elles soient légères, drôles ou plus intenses, plus tendres, j'ai ressenti avec le cœur et avec l'âme, tout comme Francine, Joachim, Juliette et Ben.
Un conseil : LISEZ-LE !
Chronique :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mateiva 3483 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines