Magazine Culture

Les Mondes de l’Arbre T1 de Sophie Henrionnet

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete
Les Mondes de l’Arbre T1 de Sophie Henrionnet

Les Mondes de l’Arbre T1 : Céleste et la Prophétie de Sophie Henrionnet

Les Mondes de l’Arbre T1 de Sophie HenrionnetNombre de page : 257 pages
Editeur : Play Bac
Date de sortie : 11 janvier 2017
Collection : Les mondes de l’arbre
Langue : Français
ISBN-10 : 2809657688
ISBN-13 : 978-2809657685
Prix éditeur : 15€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Céleste, 13 ans, et son petit frère Anatole viennent de déménager à contrecœur.
Dans leur nouvelle maison, d’étranges phénomènes se produisent et les deux adolescents découvrent une porte mystérieuse dans le cabanon du jardin. En la franchissant, ils plongent dans le monde de l’Arbre cosmique dont l’équilibre est menacé par des forces contraires. Désignée comme l’élue, Céleste va devoir constituer une guilde pour sauver l’Arbre… et le monde des Humains qui en dépend. En parallèle, rien ne se passe comme prévu dans « son » monde et la rentrée en quatrième est chaotique.
Entre l’acquisition de nouveaux pouvoirs et des rencontres surprenantes, la double vie de Céleste va la mener vers des aventures inoubliables !

⭐ Mon avis :

Quand on écrit un livre pour les enfants, le plus important, après avoir soit-même une âme d’enfant et une imagination fertile, c’est d’avoir un talent de conteur. C’est le cas de Sophie Henrionnet que j’attendais dans ce style avec beaucoup de curiosité.

Si ce premier tome ne révolutionne pas le genre, il a ce petit truc qui va vous immerger totalement dans l’histoire d’Anatole et de Céleste. Les Mondes de l’Arbre vous rappelleront sans doute d’autres œuvres connues et là, je pense notamment à Arthur et les Minimoys puisque les êtres surnaturels que vont rencontrer les deux enfants, proviennent de la nature. Est-ce un hymne à l’écologie ? On pourrait le penser dans un sens, mais l’enfant qui lira ce livre, ne le verra sans doute pas ainsi. Au contraire, c’est un bon moyen de découvrir la nature qui l’entoure et d’y faire plus attention, en quelque sorte.
Comme dans d’autres titres du même genre, l’héroïne est une jeune fille plutôt introvertie qui ne trouve son plaisir et l’apaisement qu’avec les livres. Là où Céleste rayonne est dans ce monde parallèle au siens, cette sorte d’irréalité qui la rend plus forte et surtout indispensable.

Un endroit pour rêver, pour être enfin quelqu’un.

Tout l’inverse de son petit frère Anatole qui est de nature plus volubile et enjouée, qui voit en tout, une sorte d’amusement ; là ou Céleste voit des responsabilités et des problèmes. La combinaison du frère et de la sœur marche impeccablement. Leur rencontre avec les Gudruths, ces petits êtres gris, vivants de l’autre côté de la porte de leur jardin, qui semblent se préparer à une fin des mondes inévitable tout en espérant l’arrivée de leur élu et de ses guides, est aussi amusante pour le jeune lecteur que déroutante pour eux.

D’autres conteurs avant Sophie Henrionnet nous ont aussi relaté pareilles histoires, et je me souviens avec nostalgie d’un autre roman du même acabit : L’histoire sans fin de Michael Ende où le jeune Bastien devient le héros d’un monde imaginaire sur le point de disparaître. Ici, c’est la nature et ses fondamentaux qui sont en danger. Céleste, son frère et deux autres enfants aux caractères bien trempés, vont devoir se préparer sans doute à la plus belle et la plus périlleuse des aventures.

Même si la trame principale du roman n’est pas des plus originale, j’aime beaucoup les idées que l’auteure fait véhiculer dedans, et les thématiques abordées sont amenées avec beaucoup de soin et d’intelligence : la socialisation, le manque de confiance en soi, le harcèlement, l’amitié, sont d’autant de thème qui sauront parler aux plus jeunes.

Ce premier tome pose les bases d’un beau périple qui saura ravir les enfants, mais aussi les adultes ayant gardé une âme d’enfant. Sophie Henrionnet, avec une plume propre à elle (et que j’aime beaucoup)a su inventer un univers riche et intéressant à suivre que j’ai beaucoup apprécié découvrir, mais comme les enfants, je ne crois pas que je serai tentée un jour par du thé à base de Sauge !

Un très bon premier tome qui nous emmène dans un univers aussi fantastique que réaliste (dans un sens). À découvrir et faire découvrir sans hésitation !

Les Mondes de l’Arbre T1 de Sophie Henrionnet

C’était très bien

" data-orig-size="546,68" sizes="(max-width: 546px) 100vw, 546px" data-image-title="C’était très bien" data-orig-file="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=980" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"0"}" data-medium-file="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=980?w=250" data-permalink="https://songedunenuitdete.com/les-notations-des-songeuses/cetaient-tres-bien/" alt="" srcset="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png 546w, https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=100 100w, https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=250 250w" class="alignnone size-full wp-image-131826" data-large-file="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=980?w=546" />

Acheter ce livre sur Amazon

Les Mondes de l’Arbre T1 de Sophie Henrionnet

Les Mondes de l’Arbre T1 : Céleste et la Prophétie de Sophie Henrionnet

Les Mondes de l’Arbre T1 de Sophie HenrionnetNombre de page : 257 pages
Editeur : Play Bac
Date de sortie : 11 janvier 2017
Collection : Les mondes de l’arbre
Langue : Français
ISBN-10 : 2809657688
ISBN-13 : 978-2809657685
Prix éditeur : 15€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Céleste, 13 ans, et son petit frère Anatole viennent de déménager à contrecœur.
Dans leur nouvelle maison, d’étranges phénomènes se produisent et les deux adolescents découvrent une porte mystérieuse dans le cabanon du jardin. En la franchissant, ils plongent dans le monde de l’Arbre cosmique dont l’équilibre est menacé par des forces contraires. Désignée comme l’élue, Céleste va devoir constituer une guilde pour sauver l’Arbre… et le monde des Humains qui en dépend. En parallèle, rien ne se passe comme prévu dans « son » monde et la rentrée en quatrième est chaotique.
Entre l’acquisition de nouveaux pouvoirs et des rencontres surprenantes, la double vie de Céleste va la mener vers des aventures inoubliables !

⭐ Mon avis :

Quand on écrit un livre pour les enfants, le plus important, après avoir soit-même une âme d’enfant et une imagination fertile, c’est d’avoir un talent de conteur. C’est le cas de Sophie Henrionnet que j’attendais dans ce style avec beaucoup de curiosité.

Si ce premier tome ne révolutionne pas le genre, il a ce petit truc qui va vous immerger totalement dans l’histoire d’Anatole et de Céleste. Les Mondes de l’Arbre vous rappelleront sans doute d’autres œuvres connues et là, je pense notamment à Arthur et les Minimoys puisque les êtres surnaturels que vont rencontrer les deux enfants, proviennent de la nature. Est-ce un hymne à l’écologie ? On pourrait le penser dans un sens, mais l’enfant qui lira ce livre, ne le verra sans doute pas ainsi. Au contraire, c’est un bon moyen de découvrir la nature qui l’entoure et d’y faire plus attention, en quelque sorte.
Comme dans d’autres titres du même genre, l’héroïne est une jeune fille plutôt introvertie qui ne trouve son plaisir et l’apaisement qu’avec les livres. Là où Céleste rayonne est dans ce monde parallèle au siens, cette sorte d’irréalité qui la rend plus forte et surtout indispensable.

Un endroit pour rêver, pour être enfin quelqu’un.

Tout l’inverse de son petit frère Anatole qui est de nature plus volubile et enjouée, qui voit en tout, une sorte d’amusement ; là ou Céleste voit des responsabilités et des problèmes. La combinaison du frère et de la sœur marche impeccablement. Leur rencontre avec les Gudruths, ces petits êtres gris, vivants de l’autre côté de la porte de leur jardin, qui semblent se préparer à une fin des mondes inévitable tout en espérant l’arrivée de leur élu et de ses guides, est aussi amusante pour le jeune lecteur que déroutante pour eux.

D’autres conteurs avant Sophie Henrionnet nous ont aussi relaté pareilles histoires, et je me souviens avec nostalgie d’un autre roman du même acabit : L’histoire sans fin de Michael Ende où le jeune Bastien devient le héros d’un monde imaginaire sur le point de disparaître. Ici, c’est la nature et ses fondamentaux qui sont en danger. Céleste, son frère et deux autres enfants aux caractères bien trempés, vont devoir se préparer sans doute à la plus belle et la plus périlleuse des aventures.

Même si la trame principale du roman n’est pas des plus originale, j’aime beaucoup les idées que l’auteure fait véhiculer dedans, et les thématiques abordées sont amenées avec beaucoup de soin et d’intelligence : la socialisation, le manque de confiance en soi, le harcèlement, l’amitié, sont d’autant de thème qui sauront parler aux plus jeunes.

Ce premier tome pose les bases d’un beau périple qui saura ravir les enfants, mais aussi les adultes ayant gardé une âme d’enfant. Sophie Henrionnet, avec une plume propre à elle (et que j’aime beaucoup)a su inventer un univers riche et intéressant à suivre que j’ai beaucoup apprécié découvrir, mais comme les enfants, je ne crois pas que je serai tentée un jour par du thé à base de Sauge !

Un très bon premier tome qui nous emmène dans un univers aussi fantastique que réaliste (dans un sens). À découvrir et faire découvrir sans hésitation !

Les Mondes de l’Arbre T1 de Sophie Henrionnet

C’était très bien

" data-orig-size="546,68" sizes="(max-width: 546px) 100vw, 546px" data-image-title="C’était très bien" data-orig-file="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=980" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"0"}" data-medium-file="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=980?w=250" data-permalink="https://songedunenuitdete.com/les-notations-des-songeuses/cetaient-tres-bien/" alt="" srcset="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png 546w, https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=100 100w, https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=250 250w" class="alignnone size-full wp-image-131826" data-large-file="https://artemissia.files.wordpress.com/2016/12/cc3a9taient-trc3a8s-bien.png?w=980?w=546" />

Acheter ce livre sur Amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 56614 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines