Magazine Cinéma

Une journée en enfer (1995) ★★★☆☆

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
UNE JOURNÉE EN ENFER (1995) ★★★☆☆

Synopsis : Décidément, John McLane ne peut jamais avoir la paix ! Après avoir libéré un building des mains d'un terroriste, après avoir sauvé sa femme d'un avion en perdition, le voilà aux prises avec un psychopathe qui le fait jouer à un " Jacques a dit " meurtrier. Les règles sont simples, si il ne résout pas les énigmes posées, une bombe explose dans un lieu publique.

Origine du film : États-Unis
Réalisateur : John McTiernan
Scénariste : Jonathan Hensleigh
Acteurs : Bruce Willis, Jeremy Irons, Samuel L. Jackson, Graham Greene, Colleen Camp, Larry Bryggman, Sam Phillips
Musique : Michael Kamen
Genre : Action, Thriller
Durée : 2 heures et 08 minutes
Date de sortie : 2 août 1995
Année de production : 1995
Sociétés de production : Cinergi Pictures
Distribué par : 20th Century Fox, Buena Vista International
Titre original : Die Hard with a Vengeance
Notre note : ★★★☆☆

Les acteurs principaux sont Bruce Willis, qu'on a pu voir dans " Notre commentaire : " Die Hard with a Vengeance " ou " Une Journée en Enfer " pour la distribution française, est un film d'action américain datant de 1995, co-produit et dirigé par John McTiernan, à qui l'on doit également " L'Affaire Thomas Crown " (1999). 16 Blocs " (2006), Samuel L. Jackson, qu'on a pu voir dans " Les Huit Salopards " (2015), et Jeremy Irons, qu'on a pu voir dans " " (2016). Il s'agit du troisième volet dans la franchise " Die Hard ". Il est paru cinq ans après " 58 minutes pour vivre " (1990), devenant le plus gros succès au box-office cette année.

Comme la plupart des films de la franchise Die Hard, l'histoire de ce film peut tout-à- fait être abordée comme un projet autonome. La trame centrale est indépendante des deux précédents opus, bien qu'il y soit fait référence et qu'il y ait une corrélation entre le principal antagoniste de cette nouvelle histoire avec celui du premier volet de cette saga.

Différents scripts ont été écrits pour " Une Journée en Enfer ". Un certain nombre d'entre eux ont été rejetés par Bruce Willis au motif qu'ils ressemblaient beaucoup à des films d'action qui sont arrivés dans le sillage du premier " Die Hard " (1988). Un script, initialement intitulé Troubleshooter, voyait John McClane luttant contre les terroristes sur un bateau de croisière des Caraïbes, mais a été rejeté pour être trop similaire à " Piège en Haute Mer " (1992) de Andrew Davis avec Steven Seagal et Tommy Lee Jones. Le script de Troubleshooter a ensuite été utilisé pour " Speed 2 : Cap sur le Danger " de Jan de Bont avec Sandra Bullock et Jason Patric.

Le script utilisé finalement était destiné à un film intitulé Simon Says, initialement destiné à Brandon Lee, et le personnage de Zeus (Samuel L. Jackson) a été écrit pour être tenu par une femme. La société Warner Bros a acheté le scénario et l'a fait réécrire pour devenir une suite à " L'Arme Fatale ". Plus tard, la Warners a vendu le script à la Fox. Cette dernière à également fait réécrire le scénario pour qu'il devienne le troisième volet de la franchise Die Hard.

" Une Journée en Enfer " a rapporté plus de 100 millions de dollars en Amérique du Nord et plus de 266 millions de dollars sur les autres marchés, pour un total mondial de plus de 366 millions de dollars de recette au box-office. Malgré ce succès, le volet suivant de cette franchise ne verra le jour qu'après 12 années.

" Une Journée en Enfer " est résolument un film d'action et permet de rentrer dans le vif du sujet assez rapidement. L'ensemble est présenté dans un rythme rapide, pour ne pas dire effréné. Cependant, c'est un effort vain qui vise à masquer un manque général d'idées nouvelles. De plus, contrairement aux deux précédents opus de cette saga, les actions de John McClane ne ralentissent quasiment pas le déroulement des événements. Là, où précédemment le policier new-yorkais apparaissait comme une épine dans le pied, sa présence est moins nuisible pour les terroristes-voleurs. Ce n'est que dans la dernière partie qu'ils seront neutralisés, alors qu'antérieurement John McClane éliminait progressivement ses adversaires.

Si on observe les différentes scènes d'action, on ne peut qu'avouer qu'elles sont réellement bien orchestrées, mais elle ne s'ajoute pas dans un ensemble élaboré. L'intrigue est donc passablement familière. Le plaisir de ce film est donc ailleurs. Ce sont les prestations de Bruce Willis et de Samuel L. Jackson qui retiennent l'attention. Ce dernier, tout juste sorti de " Pulp Fiction " est très à l'aise dans ce personnage embarqué dans une histoire qui ne le concerne pas. Ses punchlines sur l'aspect raciste de certaines situations sont nombreuses et sont toujours très précises, avec une pointe d'humour.

" Une Journée en Enfer " a fait l'objet d'une édition en DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 30 mai 2003 chez The Walt Disney Company France. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, " Une Journée en Enfer " reste un bon film d'action, mais l'histoire proposée par ce troisième volet de la franchise Die Hard est sans innovation particulière, sans rebondissement spécifique. Les scènes d'action sont excellentes, et après le crash de l'avion qu'on a pu voir dans le deuxième film, c'est une rame de métro qui fait office de highlight. La distribution offre de très bonnes prestations, et on retiendra les différents échanges entre Bruce Willis, Jeremy Irons et Samuel L. Jackson. On peut regretter que la ville de New-York ne soit pas plus mise en lumière dans cette histoire. Bien que ce métrage fût celui qui a ce moment ait obtenu le plus de succès, il apparaît aujourd'hui comme étant en deçà de ses prédécesseurs.

Bande-annonce :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines