Magazine Culture

Sergueï Essénine – Écoute, saleté de cœur…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Sergueï Essénine – Écoute, saleté de cœur…Écoute, saleté de cœur,
Mon stupide cœur de chien :
Elle est pour toi, vieux bandit,
Cette lame dans ma main.

Tôt ou tard, entre mes côtes
Je planterai son froid acier.
Vers l’horizon pourrissant
Peut-on sans fin s’élancer ?

Laissons pérorer les sots
Sur la cible les rongeant ;
S’il y a quelque chose au monde,
Ce n’est rien que le néant.

*

Слушай, поганое сердце,
Сердце собачье мое.
Я на тебя, как на вора,
Спрятал в руках лезвие.

Рано ли, поздно всажу я
В ребра холодную сталь.
Нет, не могу я стремиться
В вечную сгнившую даль.

Пусть поглупее болтают,
Что их загрызла мета;
Если и есть что на свете —
Это одна пустота.

3 juillet 1916

***

Sergueï Essénine (Сергей Есенин, Konstantinovo, 1895 – Léningrad, 1925)L’homme noir (Circé, 2005) – Traduit du russe par Henri Abril



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 11329 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines