Magazine Culture

Découvertes des romans du terroir avec Les Presses de la Cité

Par Emidreamsup @Emidreamsup

Les Presses de la Cité sont les spécialistes du roman du terroir. Un genre dont ma grand-mère est extrêmement friande mais pour lequel j'ai un peu plus de mal à me passionner.

Cependant, de nature curieuse, j'ai voulu donner leur chance à deux de ces romans.

J'ai débuté ma lecture avec un premier roman. Celui de Sandra Banière se nommant Les

Découvertes des romans du terroir avec Les Presses de la Cité
Noces Meurtries. On y suit le destin d'Hélène, une femme soumise et mariée à un homme tyrannique. Prisonnière de ce quotidien, elle ne parvient plus à imaginer une autre vie. Les liens du mariage sont immuables et elle se contente de faire son devoir d'épouse obéissante.

Ôtant dire qu'en tant que femme moderne et libre, ce genre de renoncement à tendance à me hérisser le poil. Mais bon, il faut voir aussi le contexte. Ici le récit prend place dans le milieu agricole (oui certains clichés ont la vie dure) où là femme n'est que le sexe faible, tout juste bonne à faire le ménage, la cuisine et à assouvir les besoins charnels de monsieur...

La romancière nous conte alors le long processus d'Hélène pour sortir de ce carcan. Aidé par des amis, elle va s'extirper peu à peu de son statut de femme objet. Le combat est long, mais, au final, la lumière semble apparaître au bout du chemin. L'écriture est fluide et une belle sensibilité s'en échappe, ce qui permet de passer outre les passages les plus difficiles.

Dans un autre style, La Malamour de Claude Mossé se présente un peu plus comme un roman historique. Il faut dire qu'il s'appuie sur des faits réels. En 1790, le Comtat Venaissien se voit refuser son rattachement à la France par l'Assemblée constituante.

Un refus qui va provoquer bon nombre de problématiques. Puisqu'au même moment, à Avignon, la population installe une municipalité révolutionnaire et expulse le légat du pape. Une guerre civile éclate l'année suivante et c'est dans ce contexte que l'héroïne du roman prend vie.

Découvertes des romans du terroir avec Les Presses de la Cité
Eloïse, jeune orpheline élevée au sein du couvent Sainte Claire d'Avignon, va jouer un rôle qu'elle ne s'imaginait pas dans la révolution que va connaître sa ville. Alors que dans la capitale française, la Révolution est déjà en marche, les habitants du Comtat Venaissien et ceux d'Avignon demeurent sous l'autorité du Pape.

Choquée par le quotidien de ses concitoyens (famine, violence, maladies), Eloïse fuit le couvent pour mener son propre combat. D'Avignon à Paris, le lecteur la suit dans son parcours ayant pour but de rattacher sa région à la France. Surnommée la Malamou r, elle va se servir de son charme et de son intelligence pour parvenir à ses fins, même si elle croise pas mal de dangers en cours de route.

A côté de ces aspects épiques et historiques, Claude Mossé nous dresse le portrait d'une jeune femme en quête d'identité. Le tout s'avère bien captivant pour qui aime les récits mêlant aventure, faits historiques et personnages bien construits.

En conclusion, si je comprends parfaitement à présent l'engouement de ma grand-mère pour ce genre romanesque, je reconnais être moi-même séduite. Deux jolies découvertes.

Les Noces meurtries de Sandra Banière
Ed. Les Presses de la Cité
Déjà disponible en librairies
368 pages
19.5€

La Malamour de Claude Mossé
Ed. Les Presses de la Cité
Déjà disponible en librairies
352 pages
20€


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emidreamsup 951 partages Voir son profil
Voir son blog