Magazine Culture

La critique du magnifique film Félicité d’Alain Gomis

Publié le 18 avril 2017 par Framboise32

La critique du magnifique film Félicité d’Alain Gomis

Félicité est un film du réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis avec Véronique Beya Mputu, Papi Mpaka, Gaetan Claudia, Nadine Ndebo, Elbas Manuana, Muambuyi, Leon Makola, Sylvie Kandala, Modero Totokani

Synopsis : Félicité, libre et fière, est chanteuse le soir dans un bar de Kinshasa. Sa vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d’une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu.

Le réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis a reçu au Fespaco 2017 l’Étalon d’or pour ce film. Alain Gomis a été également récompensé à Berlin (Ours d’argent). Félicité vient tout juste de recevoir  le Best Film (Face Award) for Human Rights In Cinema section de la 36ème édition de l’ Istanbul International Film Festival

Félicité est sorti le 29 mars 2017. Il est distribué par  Jour2fête. Les infos et la BA sont ici. Un extrait de la Bande son est la

On est conquis dès l’ouverture du film, cette longue scène dans le bar de nuit où Félicité chante, est magnifique. On sait tout de suite que ce film va nous faire vibrer. La première image est le visage en gros plan de Félicité. Félicité est chanteuse dans un bar de nuit bruyant. L’alcool, la moiteur, font hausser les voix, échauffent les esprits, rapprochent les corps . Félicité se tient devant le micro, droite, le regard fixe. Et soudain elle chante, sa voix s’élève, electrise.  Les femmes, les hommes dansent, parfois en transe. Et puis il y a Tabu, au centre, ivre. Tabu qu’elle va reconnaitre quand il vient pour réparer son réfrigérateur.

On la retrouve le lendemain au chevet de son fils Samo  victime d’un grave accident. Elle va arrêter de chanter. Félicité va se battre, dévoilant toute sa force . Elle est dans l’urgence. Félicité est une femme solitaire, fière, battante qui ne va pas s’épargner  pour sauver son fils, pour trouver de l’argent. L’argent qui n’est nulle part dans cette vie, dans cette ville. Félicité est une mère admirable. Elle va garder la tête haute puis va finir par s’effrondrer.  Mais ces épreuves vont adoucir Félicité. Elle est magnifique quand elle baisse la garde, se laisse aller, accepte ses fragilités. Il y a une scène qui résume ce changement. (Félicité et Tabu assis sur une marche de la maison) J’ai pleuré !

La musique a une place très importante dans le film. Elle est complètement intégrée à l’histoire. L’alternance des séquences musicales jouées et chantées au bar par Muambuyi, la vocaliste des vrais Kasaï Allstars
et celles des séquences filmées de l’Orchestre symphonique de Kinshasa. L’orchestre joue la musique (magnifique) d’Arvo Pärt qui accompagne les errances nocturnes et poétiques de l’héroïne.

Le réalisateur a tourné son film à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. La réalité quotidienne dangereuse et captivante de la métropole est filmée avec beaucoup de rythme.  Il nous entraine dans un tourbillon sans jamais nous lâcher. La ville est bruyante. Alain Gomis ne quitte pas son héroïne. Il la sublime. C’est hypnotisant. On se laisse emporter par cet élan incroyable sans chercher à deviner ce que va devenir Félicité.Alain Gomis est toujours dans le contrasme. Il filme la beauté et la laideur, le jour et la nuit, la joie et la tristesse, la force et la faiblesse. Il nous happe, filme une vie ordinaire, une histoire d’amour ordinaire avec poésie. Tout est fluide, rythmé, beau

Véronique Beya Mputu est Félicité, premier role au cinéma. Elle est incroyable. Belle. Papi Mpaka est Tabu.

Félicité est un magnifique portrait de femme. Un film singulier et captivant


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 25155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine