Magazine Culture

[Expo] Quoi de neuf au Moyen-Age ?

Publié le 24 avril 2017 par Musée-Oh!

Coproduite avec l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), l'exposition "Quoi de neuf au Moyen Age ?" vaut le détour ! La qualité du discours développé et des dispositifs interactifs vous remettent rapidement les pendules à l'heure, si vous persistez dans votre vision d'une période historique sombre et décadente.

Car comme le rappelle dans l'exposition l'historien Jacques Le Goff : "Ni légende noire, ni légende rose". "Le Moyen Âge n'est ni le trou noir de l'histoire occidentale ni le paradis perdu. Il faut renoncer au mythe ténébreux autant qu'au conte de fées....", déclare encore Jérôme Baschet dans son article sur la construction de l'idée du Moyen Age.

"Châteaux assiégés, chevaliers secourant des princesses en détresse, peste et famines...", soupire la CSI en introduction : les clichés ont la vie dure ! Vous n'y croiserez ici aucun Jacquouille la Fripouille ou Robin des Bois. Que de sornettes et balivernes recensées par l'INRAP pour l'occasion : http://www.inrap.fr/magazine/Idees-recues-sur-le-Moyen-Age/Accueil#item-grid-.V_z8SvmLTRZ

Prêts à redécouvrir cette période de plus d'un millénaire d'échanges, d'inventions et de transformations ?

[Expo] Quoi de neuf au Moyen-Age ?

Première partie de l'expo : la galerie du temps donne les grands repères grâce à une chronologie visuelle

L'exposition mêle avec intelligence les différents modes d'apprentissage : la contemplation d'objets-témoins, l'usage régulier des repères chronologiques et visuels, le recours à l'expérimentation par le jeu et la manipulation (puzzles, presse-boutons..), la différenciation de ton avec l'emploi fréquent de la narration, du conte et de la fable dans la transmission des messages, grâce à l'intervention de personnages et autres troubadours.

Mais outre ces points saillants, quels sont les dispositifs à retenir en termes de muséographie et de scénographie ?

Ce que j'ai particulièrement aimé :

- L'esthétique et la symbolique des arches lumineuses de la galerie du temps

- Les "boxes" personnages où les visages des figures peintes s'animent pour raconter une aventure biographique

- La manip des fouilles où on s'est amusé à creuser dans le sable et à dépoussiérer au pinceau des vestiges du passé

- Les tables de jeux anciens où s'initier en mode collaboratif

- La projection en fin de parcours mêlant animation et marionnettes, associés à un mannequin narrateur et à une cartographie interactive, entre Histoire et légendes des voyages médiévaux

Ce que j'ai moins apprécié :

Difficile de trouver dans cette exposition des flops ! Le point négatif serait peut-être de ne pas pouvoir tester les étriers du cheval de bois si on mesure plus de 1,40 m ou de parfois faire la queue devant certains dispositifs ? Mais le visiteur trouve rapidement de quoi s'occuper sur les différents îlots thématiques pour ensuite y revenir.

Et vous, quel est votre avis sur cet expo ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Musée-Oh! 4264 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte