Magazine Cinéma

10-04-17 Split

Par Ravages Blog @ravagesblog
10-04-17 Split
Split de Night Shyamalan est, à l'image de son sujet, un film aux multiples personnalités, comme l'incarne si justement son générique de présentation. D'abord film à suspens à la limite du policier, nous voilà projeter dans le fantastique, avant d'atterrir dans le drame puis l'horreur pure. Split n'est pas une succession de genre. Il est tout cela à la fois.
Ce générique, magnifique, simple et puissant, programme du film à venir, fait suite à une brève séquence d'exposition et un plan d'ouverture absolument superbe, où l’héroïne, plein cadre, semble d'abord nous regarder, avant de s'interroger sur une possible ligne de fuite à côté ou derrière nous sans jamais vraiment changer l'axe de ce regard. Saisi par ce face à face annonciateur, le plan relève d'un procédé paradoxal et ambivalent: le zoom compensé. Ce procédé consiste à s'approcher tranquillement du personnage tout en s'en éloignant. Insaisissable, comme écrasée par le poids de l'image, enfermé dans un cadre qui suppose déjà le thème de la nature, de la chasse et de l'animalité (avec la présence intelligente de cette plante rampante dans la moitié inférieure du plan), ce cadre inaugurale est d'une éblouissante beauté.
Le film est largement à la hauteur des attentes ne serait-ce que pour son efficacité de mise-en-scène ou l'incroyable performance de James Mac Avoy.
Attention: de multiples révélations, en cascade, viendront se greffer au climax de fin. Le twist, tant attendu, n'arrive pas exactement à l'endroit désiré. C'est, pour paraphrasé mon ami Garth lors d'une brève discussion sur le film,  un véritable changement de paradigme puisque, si twist il y a, et c'est une première, il est moins du côté de l'intrigue que de la morale.
Terrible image finale qui résonne avec celle, décrite précédemment, qui ouvrait le film, c'est une véritable rupture d'avec nos habitude de spectateur: de voir chaque situation réduite, chaque problème résolu. Sur ce point loin attendez vous à être ébranlé.
PS: Attendez encore un peu, lorsque vous croyez le film fini avec le titre de fin car Shyamalan vient vous balancer à la face, en dernier sursaut, un énième twist. Sauf que celui est vieux de plus de quinze est réveillera probablement (violemment d'ailleurs) les plus fanboy d'entre-vous.
 Qui verre comprendra: Split réussit dans sa franchise là ou 10th Cloverfield Lane avait misérablement échoué. 
Choc absolu, retour en grâce admirable, revers dans la face: je suis impatient de danser ce prochain twist.
Split : IMDB Date de sortie: 22 février 2017 (1h 57min) De M. Night Shyamalan Avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Betty BuckleySynopsis et détails: Interdit aux moins de 12 ans Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines