Magazine Cinéma

Get Out (2017)

Par Tix @ThierryTix

A l'heure où l'Amérique élit Donald Trump à la présidence, face à la montée du populisme en Europe, et aux élections en France le Cinéma a toujours su véhiculer des idées et dénoncer. Get out raconte l'histoire d'un homme noir rendant visite à ses beaux-parents blancs, lesquels ne savent pas que le nouveau petit ami de leur fille est noir. Dès le début du film le sujet est établi : le racisme. Et quand Chris voit que ses beaux-parents n'embauchent que des noirs pour leurs corvées domestiques, une forte impression colonialiste se fait ressentir.

Malgré ce départ semblant moralisateur Get out se détache du pamphlet antiracisme ou de l'ode à la différence pour servir un thriller angoissant et paranoïaque. Ainsi les réactions des gens autour de Chris le rendent de plus en plus mal à l'aise. Et le malaise culmine lors de scènes où le silence se fait dès que Chris quitte une pièce, où les remarques étranges fusent sur sa force, sur son patrimoine génétique. L'angoisse se distille ainsi peu à peu, au compte goutte avec quelques moments de fulgurance esthétiques un peu trop rare à mon goût.

Tel The Wicker Man la paranoïa est le centre du long métrage. Le puzzle est malheureusement reconstitué pour le spectateur. Le long métrage est parfois trop parlant, trop bavard, il n'est pas avare en explications.

Get out est un bon petit film qui enchante par son originalité et une ambiance frissonnante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tix 6 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines