Magazine Beaux Arts

Exposition “Foturi, les Gitans du Chili ” Luis NAVARRO VEGA | Galerie NegPos – Nîmes

Publié le 05 mai 2017 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Du 17 mars au 30 avril 2017 - Vernissage vendredi 5 mai 2017 à 18h30http://negpos.fr/negposphoto

Premier rendez vous des Rencontres Images et Ville #13 Les habitants, l'exposition Foturi, les Gitans du Chili à laquelle nous vous invitons au vernissage l e vendredi 5 mai 2017 à 18h30, vient de loin... du Chili plus exactement. Et pourtant..., quelle sensation de déjà-vu nous habite à la vision de ces photographies. Nous connaissons ces gens. Popularisés par des cinéastes comme Tony Gatlif ou par des photographes tels Joseph Koudelka, ils sont même parmi les plus discriminés et les plus méprisés des européens, les Rroms... ou plutôt les Gitans, peuple nomade s'il en est, ont donc poussé jusqu'au Chili pour trouver un ultime point de chute ! Mais pourquoi jusque là ? A cette question Luis NAVARRO VEGA, le photographe auteur de ces images est assez laconique mais il explique tout de même qu'étant arrivés beaucoup plus au nord dans des pays plus tropicaux, que le Chili leur a paru être un sol suffisamment accueillant - et sans risque - pour poser leur tente, "à l'abri de bestioles trop dangereuses"...

Luis Navarro (1938) partage la vie des gitans chiliens depuis des décennies. Il dresse le portrait d'un groupe humain minoritaire vivant à des milliers de kilomètres des terres qui l'ont vu naître et qui parvient, malgré tout, à maintenir ses coutumes et sa culture. " Ce sont avant tout des familles Kalderash que Luis Navarro Vega a connues. Traditionnellement chaudronniers, les Kalderash trouvent à profusion au Chili leur matériau de prédilection, le cuivre. Ils continuent à faire le commerce des objets fabriqués dans ce métal même si cette activité, tout comme le commerce de pièces mécaniques, le nomadisme et le semi-nomadisme, tend à disparaître dans le cône sud de l'Amérique latine (Chili, Argentine, Uruguay). De grandes tentes chamarrées sont pourtant encore visibles à l'extérieur des villes et villages chiliens, notamment dans la région de Valparaiso (centre) ou la ville natale de Luis Navarro Vega, Antofagasta. Certaines familles ont de petits cirques et des gitanes de tous âges, portant des jupes caractéristiques, notamment dans le centre de Santiago, calle Bandera, continuent à proposer de lire les lignes de la main ou de tirer les cartes aux passants. " NEGPOS, 1 Cours Nemausus 30000 Nîmes (2ème étage du batiment B) - Tél: 04 66 76 23 96 - 06 71 08 08 16

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte