Magazine Bd & dessins

Chronique : Gonjasufi – Mandela Effect

Publié le 06 mai 2017 par Vargasama

Chronique : Gonjasufi – Mandela EffectWarp / 08.03.2017
Trip Hop / Dub / Remixs

Repéré par Warp en 2008 lors de sa collaboration avec Flying Lotus sur l'album " Los Angeles ", le producteur américain Sumach Ecks alias Gonjasufi publiait il y a quelques mois " Callus ", un album barré et oppressant aux sonorités rock, hip-hop, métal, folk, disco et électro.

Lui emboîtant le pas le 08 Mars dernier, " Mandela Effect " est une collection de titres inédits et de remixes détonantsorchestrés par une pléiade de références incontournables de l a musique underground de ces 20 dernières années, à savoir Beth Gibbons de l'immense Portishead, Daddy G du célèbre Massive Attack, Shabazz Palaces, figure emblématique de la scène hip-hop expérimentale de Seattle, Ras G gravitant dans l'entourage du label Brainfeeder, Anna Wise chanteuse proche du rappeur Kendrick Lamar, King Britt, DJ/producteur de Philadelphie que la réputation précède et bien d'autres artistes de la même trempe...

Les ambiances de ce véritable patchwork electronica hybride et riche en sonorités glitch, demeurent sombres, urgentes, crasseuses et même létales, flirtant ici avec le trip-hop, le dub ou la techno et là, avec le punk ou la cold wave.
On notera la participation du batteur Tony Allen sur le dissonant " Etherwave ", moment étrange et indescriptible comme l'est d'ailleurs l'ensemble du répertoire de ce singulier personnage, amateur de soufisme et de chanvre.

gonjasufiwarp

A propos de l'auteur

Chronique : Gonjasufi – Mandela Effect

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vargasama 4828 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte