Magazine Culture

(Anthologie permanente) Marie-Claire Bancquart, "un très, très peu d'amour / mendie et rôde"

Par Florence Trocmé

Marie-claire-bancquart-figures-de-la-terreLes éditions Phi ont publié tout récemment Figures de la terre de Marie-Claire Bancquart.
Petit bruit, pluie.
Cavalerie fourmi
chuchote à minces pattes avec les feuilles.
L’après-midi n’est pas augurale
mais pareille à tant d’autres.
Nous aimons sa simplicité.
Dans les vitres s’inscrivent nos visages
un peu flous
comme si nous voulions dérober le paysage
et le transporter pour toujours dans notre maison.
Il nous laisserait vivre en lui, sans histoire.
Nous serions des stratèges en gouttes et brindilles,
nous préserverions une paix
/
Syntaxe difficile de ce monde
avec toutes les actualités de l’habitude,
incendies, attentats, tornades,
exilés, offensés, meurtriers éclatants.
Tout va comme si la terre profonde
se révoltait contre l’idée d’un dieu singulier ou pluriel
comme si
la terre
haletait d’impuissance
un très, très peu d’amour
mendie et rôde
surpris
de sa propre survie.
/
Quand la respiration difficile du réveil
aura cessé de m’agacer,
quand j’aurai vécu ma dernière nuit de femme,
je plongerai dans l’univers multiple,
j’intégrerai telle espèce animale, telle herbe,
puis telle autre.
Puis ce sera la disparition dernière du vivant.
Cher sire aimé, nous n’irons plus vers la douceur de vivre,
mais vers l’incertitude.
Des chercheurs, des savants, exhiberont quelques
fragments de nous
Et puis, et puis, ces fragments eux-mêmes auront disparu.
Des millions d’années ensuite, quelqu’un se demandera
si la vie avait existé vraiment, sur cette planète désormais
inatteignable
/
Beaux délices dissimulés
comme lécher le sucre d’un biscuit
gratter de l’ongle un savon odorant
lire un poème
par hasard
dans une revue ouverte en catimini.
On prend revanche, si mince soit-elle,
de tant de mauvaises minutes
qui nous ont menacés, détournés,
revanche qui nous lie d’un élan partagé
avec les conquérants et les grands séducteurs.
/
« tous les liens sont cliquables. »
Je reçois cette information de mon ordinateur,
et le temps
soudain
me paraît touchable et fragile.
Ces mots n’auraient eu aucun sens quand j’étais jeune.
Mais, d’un âge assez mûr pour les rechercher dans
un livre, je sais que ces mots très jeunes vont vite
s’expliquer….
Marie-Claire Bancquart, Figures de la terre, Éditions Phi, 2017, 85 pages, 15€, pp. 5, 32, 33, 39 et 70.
Marie-Claire Bancquart dans Poezibao :
Bio-bibliographie, extrait 1extrait 2extrait 3extrait 4extrait 5extrait 6, extrait 7, extrait 8, extrait 9Aux 20 ans du nouveau recueilLecture chez Tschann (05)fiche de lecture : Avec la mort, quartier d’orange entre les dents,   Carte Blanche à (sur Bonnefoy au programme de terminale L), extrait 10, voir aussi les Cartes blanches, extrait 11, extrait 12, extrait 13, réponse à l’enquête sur les femmes-poètes, extrait 14, extrait 15, extrait 16, La Verticale du secret (parution), dossier 2008, 1, dossier 2008, 2, dossier 2008, 3 (un article de B.Bonhomme), extrait 17, extrait 18, Terre energumène (par F. Trocmé), Le Printemps des poètes au Luxembourg, « Marie-Claire et Alain Bancquart, une gémellité du sens du temps » (par F. Trocmé), note création, ext. 17, Violente vie (par A. Emaz), ext. 18, ext. 19, ext. 20, ext. 21,  "Mots de Passe", par Jacques Morin, "Mots de passe", par Florence Trocmé, "Mots de passe", par Antoine Emaz, (anthologie permanente) Marie-Claire Bancquart, (note de lecture) Marie-Claire Bancquart, "Qui vient de loin", par Antoine Emaz, (note de lecture) Marie-Claire Bancquart, "Qui vient de loin", par Jacques Morin, (Note de lecture) Marie-Claire Bancquart, "Tracé du vivant", par France Burghelle Rey


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines