Magazine Culture

Mai, mais, mémé

Par Blackout @blackoutedition
26 mai Mai, mais, mémé Pourquoi toutes les grand-mères se ratatineraient-elles en silence au côté de la cheminée, tricotant en silence des pulls que personne ne mettra jamais ? Gentilles, souriantes, de bon conseil en attendant patiemment et sans emmerder personne de rejoindre son homme au cimetière. J'en connais des connes comme des poteaux indicateurs de sortie d'autoroute "E 47 Nord", le temps qu'on déplie la carte on la rate cette putain de sortie… J'en connais qui trépignent à l'entrée de la grande surface à neuf heures moins deux en râlant après l'employée qui n'ouvre pas. Elles se précipitent en bousculant ses congénères avec leur chariot, interrompent un travailleur qui empile avec zèle des boîtes de conserve pour lui demander, comme si leur vie en dépendait où se trouve le lait en poudre. Et cherchent en tremblant l'appoint dans la ferraille de leur porte-monnaie, narguant la file qui s'accumule.

Lire le texte d'hier

Tweeter

Suivre @blackoutedition

Mai, mais, mémé

© Black-out


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blackout 292 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines