Magazine Culture

Festival de Cannes : le petit cercle Augustin Trapenard point de rencontre du meilleur du cinéma de la culture à chaque jour sur Inter Boomerang

Publié le 26 mai 2017 par Nathpass
http://www.canalplus.fr/cinema/festival-de-cannes/pid8853-le-petit-cercle.html
https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang
Festival de Cannes : le petit cercle Augustin Trapenard point de rencontre du meilleur du cinéma de la culture à chaque jour sur Inter Boomerang
Augustin Trapenard a le même sourire que l'ange de Reims, et pour moi ça été le fil conducteur de mon admiration et mon envie de le suivre je trouve qu'il invite plus qu'il informe et rend tout limpide accessible compréhensible touche en 1/4 d'heure et aime follement l'art la littérature et aussi le cinéma mais la culture en général comme une jouissance de l'esprit et une sublimation accessible à tous... Et il est singulier dandy mais pas trop, sachant délivrer des petits billets comme des mots doux quand il décrit ses invités à la radio. Il passe à la radio comme à la télévision, c'est un multi-cartes média talentueux et tellement heureux de converser avec les gens, avec tout le monde... il les rend meilleurs, au micro, à l'écran en 3 mn, ou même avec Brigitte Fontaine, il s'en sort.
Donc selon Augustin le meilleur film à Cannes ce serait 120 battements par minute de Robin Campillo, et cela remue tellement de souvenirs en moi particulièrement injuste avec mes amis... On en a entendu des conneries à leur sujet, l'indifférence ou la peur les deux à la fois étaient le moteur de la défiance générale, "ce ne sont pas nos morts" pour moi résume-tout et c'est ma mère qui a fait cette sortie.
Festival de Cannes : le petit cercle Augustin Trapenard point de rencontre du meilleur du cinéma de la culture à chaque jour sur Inter Boomerang
-et sinon apparemment ? les films français ?-je n'aime plus les films d'Ozon ni de Haneke pourquoi ? parce qu'ils ne me surprennent pas, Amour c"était différent parce que les acteurs et il n' y avait pas tout le temps cette impression pour le spectateur de se consumer de froid. Ozon parce que j'ai détesté la part belle qu'il laisse à Lucchini et le frétillant piétinement du film... apparemment  parce cavant tout il faut voir les films pour en parler, mais je suis toujours attirée par l'iconoclaste Bruno Dumont pour sa Jeanne d'Arc.L'autre évènement c'est la suite de Twin-Peaks http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18664416.htmlles deux premiers épisodes sont déjà sur Canal +

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathpass 1125 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte