Magazine Culture

[Cannes 2017] La journée de l’accrédité : vivre le rêve cinéphile avant la fin (jour 10)

Publié le 27 mai 2017 par Linfotoutcourt

Alors que la faune et la flore - je parle bien entendu des journalistes - disparaissent peu à peu du Palais des Festivals, j'ai vécu hier soir dans une salle à moitié vide le rêve du cinéphile accrédité : l'expérience cinématographique totale. Le film à l'origine de cet état ultime n'est autre que You Were Never Really Here de Lynne Ramsay avec Joaquin Phoenix.

Aujourd'hui, j'ai vu et écouté en conférence de presse ces deux prodiges de la nature. Joaquin est très décomplexé, sans prise de tête tandis que Lynne est humble et touchante. On a l'impression qu'ils ont tourné tranquillement en s'amusant, voulant juste faire un petit film sympa le temps d'un été... Un petit film sympa qui peut leur faire décrocher la Palme d'or. Respect.

Respect de cinéphile également envers Taylor Sheridan qui pour son œuvre, Wind River, réussit sacrément bien son coup d'essai. Par contre, beaucoup moins d'estime envers Polanski qui s'est bien planté avec d'Après une histoire vraie. Roman, pourquoi ? Si on ne peut plus compter sur lui pour faire des bons longs-métrages, où va le monde ? Il ne manquerait plus que Jean-François Copé devienne Président en 2022 et j'y comprendrai plus grand-chose.

Retrouvez tous nos articles consacrés au 70e Festival de Cannes ici.

(Visited 18 times, 18 visits today)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine