Magazine Autres musiques

La bohème sous les étoiles… de Montréal, la septième édition du Festival Classica et Tosca à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières

Publié le 27 mai 2017 par Turp

27 mai  2017
(No 2017-22)

La bohème sous les étoiles… de Montréal, la septième édition du Festival Classica  et Tosca à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières

La dernière représentation de La Bohème de Giacomo Puccini qui clôture la saison de l’Opéra de Montréal sera joué à guichets fermés à la salle Wilfrid-Pettetier (comme pour les trois premières) la projection sous les étoiles qui aura lieu au stade Percival Molson pourrait aussi faire le plein d’opéraphiles, car 13 500 places – sur les 15 000 qui sont offertes – avaient déjà été réservés en date du mardi 23 mai. Il n’est peut-être pas trop tard pour vous procurer des billets gratuitement (un maximum de six par personne), ce que vous pourrez faire en cliquant ici.

Je vous rappelle qu’il s’agit d’une reprise de la production de la compagnie lyrique montréalaise de 2011 La distribution comprend France Bellemare (Mimi), Luc Robert (Rodolfo), Lucia Cesaroni (Musetta), Justin Welsh (Marcello), Christopher Dunham (Schaunard), Alexandre Sylvestre (Colline) et Claude Grenier (Benoit et Alcindoro). La mise en scène est d’Alain Gauthier. L’Orchestre Métropolitain sera sous la direction James Meena.

La soirée sera animée par Pierre Vachon de l’Opéra de Montréal et le chroniquer sportif Mathieu Proulx qui guideront le public dans plusieurs activités permettant d’apprivoiser l’Univers de l’opéra. Avant la représentation, un court documentaire réalisé par la Fabrique culturelle de Télé-Québec et portant sur l’histoire de l’Opéra de Montréal sera projeté. La foule sera par ailleurs animée par deux artistes lyriques qui proposeront aux spectateurs et spectatrices des exercices d’échauffement et des vocalises. Pendant les entractes, l’activité fébrile de l’arrière-scène et les artistes qui ont donné vie à la production sera aussi diffusée sur les grands écrans.

Cette projection sous les étoiles s’inscrit dans la mission de démocratisation, sociale et communauté que s’est donné l’Opéra de Montréal. Il s’agit d’ailleurs de quatrième projection sous les étoiles depuis la création de la compagnie, la première ayant eu lieu en 2005 (Carmen de Bizet), la deuxième en 2006 (Aïda de Verdi) et la troisième en 2008 (Madama Butterfly de Puccini), cette dernière ayant été vue par 33 000 spectateurs sur l’Esplanade de la Place des arts

Le critique musical du journal Le Devoir Christophe Huss a assisté à la première de cette reprise de La bohème le 20 mai dernier et a publié une critique sous le titre « La bohème, digne, mais pas impérissable », que vous pourrez vouloir lire avant… ou après la représentation de ce soir

L’été commence avec le Festival Classica

La septième édition du Festival Classica créé par le baryton Marc Boucher a débuté hier à Saint-Lambert et se poursuivra jusqu’au dimanche 4 juin 2017. Des concerts-satellites seront également présentés dans les villes de Boucherville, Brossard, Longueuil, Varennes, Saint-Constant, Ville de Mont-Royal, Westmount et en rappel le 10 juin à Saint-Jean-sur-Richelieu. Sous le thème « De Bach aux Beatles », le Festival Classica de 2017 réunira pendant 10 jours des centaines d’artistes et présentera dans ces villes de la Montérégie et de Montréal une série de concerts extérieurs et en salle, des spectacles jeunesse ainsi qu’une foule d’activités.

Festival Classica 2017

Le festival comprend un important volet lyrique et vocal. Ainsi, la Grande messe en ut mineur de Wolfgang Amadeus Mozart a été présentée hier à la Basilique Sainte-Anne de Varennes. Sous la direction de Xavier Brossard-Ménard, le choeur de chambre Les Rugissants offrira un concert intitulé « B », le parcours humoristique d’une consonne, née entre Israël et la Mésopotamie, deuxième d’une grande famille de 26 lettres, appelée autrefois BETH. Le programme comprend des œuvres de Bach, Barber, Bizet, Beatles, Bjôrk, Berio et Byrd. Ce concert aura lieu au Victoria Hall de Westmount le dimanche 28 mai à 15 h 30. Fidèle à sa tradition, la Ville de Boucherville accueillera, pour la sixième année consécutive, le volet opéra rare du Festival Classica. Créé au Théâtre du Châtelet à Paris en 1878, le drame-oratorio pour choeur, solistes et orchestre en quatre partie Le Paradis perdu de Théodore Dubois pourra être vu et entendu le mercredi 31 mai à 19 h à l’Église Sainte-Famille située au 560, boulevard Marie-Victorin à Boucherville. Les festivaliers et festivalières pourront assister au concert « Airs de Mozart » et entendre, le vendredi 2 juin 2017 à 21 h, les plus belles pages des opéras Le Nozze di Figaro, Don Giovanni, Die Zauberflöteet de Così fan tutte, interprétées par les voix québécoises exceptionnelles de . Enfin, et parmi les nouveautés de 2017, il y a lieu de souligner le Récital-concours international de mélodies françaises qui se déroulera le dimanche 4 juin 2017 à 16 h à l’église Unie de Saint-Lambert. Un jury auditionnera les cinq finalistes, qui présenteront à tour de rôle un seul cycle de mélodies de leur choix. Le public sera appelé à voter. Ces votes compteront pour 50 % de la note finale accordée à chaque participant.

Le programme complet des concerts est disponible sur le site du festival à l’adresse www.festivalclassica.com. Les billets et passeports pour le festival peuvent aussi être achetés en ligne sur le site ou par téléphone au 450 912-0868, poste 101.

Éblouissant Vivaldi par le Chœur Les Rhapodes

Sous la direction de son chef David Rompré, le chœur Les Rhapsodes présente un concert sur le thème « Éblouissant Vivaldi ». Les solistes seront Jessica Latouche, Luce Vachon, Philippe Gagné et Dominic Veilleux. Cet évènement a lieu en ce samedi 27 mai à 19 h 30 à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm à Québec.

La bohème sous les étoiles… de Montréal, la septième édition du Festival Classica  et Tosca à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières

Airs de cour de la Renaissance et du Baroque par l’ensemble la NEF

Sur le thème « Enfin la beauté », l’ensemble La NEF produit un concert d’airs de la Renaissance et du Baroque. La soprano Marie Magistry sera accompagnée à l’archiluth et à la guitare baroque par Sylvain Bergeron. Présenté dans le décor magnifique de Chapelle Saint-Louis de l’Église Saint-Jean-Baptiste de Montréal, représentations sont prévues et auront lieu en ce samedi 27 mai 2017 à 16 h et à 19 h 30.

Magistryn et Bergeron
Marie Magistry et Sylvain Bergeron

Mémoires féminines par l’Orchestre symphonique de Laval

Sous la direction de Dany Wiseman, l’Orchestre symphonique de Laval, le Choeur de Laval et l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal joignent leurs forces pour présenter un concert ayant pour thème « Mémoires féminines ». Le programme comprend  la première nord-américaine de la Messe en ré de la compositrice britannique Ethyl Smith et la Cantate Hiob de Fanny Mendelsohn Helsen. Ce concert se déroulera en ce samedi 27 mai 2017 à 20 h à l’Église St-Pie IX de Laval.

Quinze ans de passion lyrique… par Tempêtes et passions !

La compagnie Tempêtes et Passions célébrera son 15e anniversaire lors d’une grande soirée festive et rétrospective qui sera présentée le dimanche 28 mai à 20 h à la Cathédrale anglicane Holy Trinity de Québec. L’événement prendra la forme de grandes scènes qui ont fait la marque de Tempêtes et Passions au cours des 15 dernières années, et notamment l’affrontement viril dans Die Walküre  de Richard Wagner, la scène d’amour tumultueuse entre Samson et Dalila de Camille Saint-Saëns), la passion dévorante de Il Tabarro de Giacomo Puccini, le grand air à la lune de Rusalka suivi de sa transformation par la sorcière d’Antonin Dvorák et l’émouvant air de basse de la Reine de Saba de Charles Gounod. Le ténor Guy Lessard, qui est le directeur artistique de Tempêtes et Passions, sera entouré de la mezzo-soprano Luce Vachon, de la soprano Jessica Latouche et de la basse Marcel Beaulieu. La direction musicale de l’événement a été confiée à la pianiste Christiane Farley et la mise en scène et l’animation seront assurées par François Racine. Pour tout renseignement supplémentaire et retenir vos places, vous pouvez téléphoner au 581 307-0750.

Du côté de chez Hahn avec le baryton Simon Chaussé au Café d’art vocal

Dans le cadre de la série « Les découvertes du Café d’art vocal, la Société d’art vocal de Montréal recevra le 28 mai à 11 h 30 le baryton Simon Chaussé. Accompagné de la pianiste Dana Andrea Nigrin, le jeune artiste lyrique rendra hommage au compositeur Reynaldo Hahn à l’occasion du 70e anniversaire de son décès. Pour le programme détaillé de ce récital, je vous invite à consulter la page Facebook du Café d’art vocal en cliquant ici.

Simon Chaussé et Dana Andrea Nigrin
Simon Chaussé et Dana Andrea Nigrin

Tosca à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières

Sous la direction de son chef Jacques Lacombre, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières présentera le dimanche 28 mai 2017 une version concert de Tosca de Giacomo Puccini. Le chef trifluvien a choisi comme solistes Lyne Fortin, Marc Laho, Gregory Dahl, et Bruce Kelly. Le Chœur de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières et Petits Chanteurs de la Maîtrise du Cap auront été préparés par Raymond Perrin et Claire Bisaillon. Ce concert a lieu à à 14 h 30 la salle J.-A.-Thompson de Trois-Rivières.

La 106e édition du Prix d’Europe

L’Académie de musique du Québec organise du 29 mai au 4 juin 2017 la 106e édition du Prix d’Europe dont le but d’encourager de jeunes musiciens et musiciennes à perfectionner leur art et de permettre au lauréat ou à la lauréat du Prix d’Europe de poursuivre ses études à l’extérieur du Québec. Depuis 1911, l’Académie de musique du Québec organise le Prix d’Europe, prestigieux concours annuel qui attribue, en plus du grand prix, maintes autres bourses d’une valeur totalisant près de 50 000 $. Le Prix d’Europe est considéré comme un joyau du patrimoine culturel québécois. Plusieurs de ses lauréats et lauréates ont mené ou mènent aujourd’hui une brillante carrière, qu’il s’agisse de Wilfrid Pelletier, Raymond Daveluy, Colette Boky, Jacques Hétu, Chantal Juillet, Charles Richard-Hamelin. Le Prix d’Europe est le seul concours ouvert uniquement à des Québécois et des Québécoises, ainsi qu’à des citoyens et citoyennes du Canada résidant au Québec depuis au moins trois ans. C’est aussi le seul concours qui est ouvert à la fois aux interprètes et aux instrumentistes.

Au terme du processus de sélection, la candidature de 27 musiciens et musiciennes, dont deux jeunes artistes lyriques, la soprano Pascale Brigitte Boilard et le baryton Hugo Laporte, a été retenue pour les demi-finales. Celles-ci se dérouleront à la Chapelle historique du Bon-Pasteur les 29, 30 et 31mai ainsi que le 1er juin de 13 h à 17 h et de 19 h à 22 h. Un examen de l’horaire des ces épreuves demi-finales du Prix d’Europe révèle que Pascale Brigitte Boilard et le baryton Hugo Laporte se présenteront devant le jury le mercredi 31 mai, respectivement à 15 h 30 et à 16 h 30. La finale aura également lieu la chapelle le vendredi 2 juin 2019 à 13 h et 19 h. Sous la présidence d’honneur de  Louise Forand-Samson, le Concert gala à l’occasion duquel seront attribués les prix est prévu pour le dimanche 4 juin 2017 à 19 h 30 à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.

Le jury de la 106e édition du Prix d’Europe est composé de la soprano Marie-Danielle Parent (Prix d’Europe 1980), de la violoncelliste Carole Sirois, du tromboniste Alain Cazes, du compositeur Maxime McKinley (Prix d’Europe de composition Prix Fernand-Lindsay 2009) et le pianiste Raoul Sosa.

Le Téléphone de Menotti par Opéra Outside The Box

Une nouvelle compagnie lyrique, Opéra Outlside the Box, vient d’être créé et se propose de démystifier l’art lyrique souvent perçu comme élitiste en le sortant des grandes salles de concert et de son cadre rigide.

Pour son premier projet, la compagnie monte Le Téléphone ou l’amour à trois de Gian Carlo Menotti. Cette courte opérette de 20 minutes composée en 1946 s’amuse des bouleversements occasionnés par les nouvelles technologies dans nos vies quotidiennes. Il s’agit d’une oeuvre grand public, facile d’accès, qui peut autant servir d’initiation à l’opéra que satisfaire le goût des plus connaisseurs. Les jeunes artistes de la relève se proposent d’effecteur une relecture la réflexion de Menotti sur le progrès et les nouvelles technologies et de jouer avec les anachronismes qui découlent de cette oeuvre à l’orée de la révolution numérique.

La soprano Émilie Versailles incarnera le personnage de Lucie et celui de Ben sera tenu par le ténor Jonathan Bédard. La direction musicale sera assurée par le pianiste Giancarlo Scalia et mise en scène a été confiée à Karine Crofts. La musicologue Judy-Anne Desrosiers est également associée au projet.

Une première représentation aura lieu le 1er juin 2017 et se déroulera au Matahari loft lors d’un événement alliant arts plastiques et musique classique. Une deuxième représentation aura lieu à la Factrie, café culturel à Salaberry-de-Valleyfield le 3 juin. Le 8 juin, Opera Outside the Box prendra part à l’édition 2017 du Festival Home Run dans Villeray. Pour plus de renseignements sur ces représentations, vous pouvez consulter la page Facebook de la nouvelle compagnie en cliquant ici.

La bohème sous les étoiles… de Montréal, la septième édition du Festival Classica  et Tosca à l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières

Barbe et Doucet toujours en Écosse, Antoine Bélanger à Rennes, Michèle Losier et Alexandre Sylvestre à Seattle

La production de La bohème de Giacomo Puccini du Scottish Opera à laquelle participe le  tandem Barbe et Doucet poursuit son itinéraire en Écosse et pourra être vue à Aberdeen en ce samedi 27 mai ainsi qu’à Édimbourg le 31 mai 2017. Le ténor Antoine Bélanger sera Don José dans Carmen de Bizet à l’Opéra de Rennes les 30 mai, 1er, 3, 6 et 8 juin 2017. La mezzo-soprano Michèle Losier et le baryton-basse Alexandre Sylvestre chanteront dans la version de concert de L’enfant et les sortilèges de Ravel avec le Seattle Symphony les 1er et 3 juin 2017.

06-oiseau-lyre-petit

À l’émission Place à l’opéra, Sylvia L’Écuyer a présenté le samedi 27 mai 2017 l’opéra Dimitri d’ Victorin Joncières dans une production du Palazzetto Bru Zane. S’inscrivant dans le cadre d’une collaboration avec cette institution qui se présente aussi comme le Centre de musique romantique française, l’opéra d’aujourd’hui est le deuxième dans une série cinq diffusions des productions de ce centre. La distribution comprend Philippe Talbot, ténor (Dimitri), Gabrielle Philiponet, soprano (Marina), Nora Gubisch, mezzo-soprano (Marpha), Andrew Foster-Williams, basse (Le Comte de Lusace), Jennifer Borghi, mezzo-soprano (Vanda), Nicolas Courjal, basse (L’Archevêque Job), Julien Véronèse, baryton (Le Prieur), Jean Teitgen, basse (Le Roi de Pologne), Joris Derder, baryton (Le Chef des Bohémiens/Un officier) et Lore Binon, soprano (Une dame d’honneur). Le chœur de la Radio flamande, le chœur d’enfants de l’opéra des Flandres et l’Orchestre Philharmonique de Bruxelles sont sous la direction d’Hervé Niquet, Avant l’opéra, l’animatrice parlera de l’oeuvre au programme avec le directeur scientifique du Palazzetto Bru-Zane Alexandre Dratwicki. Pour plus de renseignements sur l‘émission, vous pouvez cliquer ici. Je vous rappelle que celle-ci n’est diffusée que sur l’internet (www.ici-musique.ca) le samedi de 13 h à 17 h. Elle sera rediffusée sur les ondes d’ICI Musique le dimanche 28 mai 2017 de 19 h à 23 h.

Dans le cadre de son émission La semaine lyrique, Justin Bernard proposera le dimanche 8 mai 2017 l’écoute des plus belles pages du répertoire lyrique. Je vous rappelle que vous pouvez syntoniser l’émission « en ondes radio » de 13 h à 15 h à Montréal (91,3 FM), Rimouski (104,1 FM), Sherbrooke (100,3 FM), Trois-Rivières (89,9 FM) et Victoriaville (89,3 FM). Elle peut être également écoutée en direct sur le site électronique de Radio VM à l’adresse http://www.radiovm.com.

Le Café d’art vocal a projeté le samedi 27 mai 2017 à 12 h 30 l’opéra Rigoletto de Giuseppe Verdi dans une production de l’Opéra de Dresde de 2008. La distribution comprend Zeljko Lucic, Diana Damrau et Juan Diego Florez. La direction musicale est de Fabio Luisi et le mise en scène de Nikolaus Lehnhoff. Une reprise est prévue pour le jeudi 1er juin 2017 à 18 h 30.

Les Matinées d’Opéramania font maintenant relâche. S’agissant des Soirées d’Opéramania, Michel Veilleux projettera Le marchand de Venise d’André Tchaikovsky dans une production du Festival de Bregenz de 2013. La distribution comprend Christopher Ainslie, Jason Bridges, Adrian Eröd, Verena Gunz et Magdalena Anna Hoffmann. La direction musicale est d’Erik Nielsen et la mise en scène de Keith Warner. Cette soirée débutera à 19 h et se déroulera à la salle Jean-Papineau-Couture (B-421) de la Faculté de musique de l’Université de Montréal située au 200, avenue Vincent-d’Indy à Montréal.

*****

Bonne semaine lyrique... de Montréal où je viens d’atterrir après un vol en partance de Londres à l’occasion duquel j’ai eu le plaisir de faire la connaissance d’agents et d’agentes de bord… opéraphiles !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Turp 238 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte