Magazine Amérique latine

Le San Martín rouvre ses portes sur Corrientes [à l'affiche]

Publié le 27 mai 2017 par Jyj9icx6
Le San Martín rouvre ses portes sur Corrientes [à l'affiche]
Ce soir, en ce long week-end de fête nationale (25 de Mayo, Día de la Patria), Buenos Aires va retrouver l'un de ses plus emblématiques théâtres municipaux, le Teatro San Martín, situé sur Avenida Corrientes, dans la section la plus théâtreuse de cette belle et longue avenue, traditionnellement dédiée à la culture. Ce théâtre fonctionne, sous ce nom, depuis 1961, ce qui correspond déjà à un bel âge en Argentine, même si des établissements beaucoup plus anciens existent tout le long de cette grande artère ultra-urbaine.

Le San Martín rouvre ses portes sur Corrientes [à l'affiche]

Intérieur rénové du théâtre
avec encore quelques bâches en plastique et deux photographes du service Communication de la Ville au travail
Photo Santiago Filipuzzi (La Nación)


Cela faisait un an et demi que la salle était complètement fermée (1) pour des travaux qui semblaient ne jamais devoir finir et qui étaient pourtant tout à fait nécessaires. Même les toilettes ne fonctionnaient plus ! Bien entendu, Página/12 conteste ce point et critique le budget considérable qui a été mobilisé pour cette remise en état : 400 millions de pesos, une somme considérable mais compréhensible au regard du délabrement des installations dont tous les artistes se plaignaient. Les travaux ont permis aussi de mettre le théâtre à jour sur le plan technique, de réaménager la scène, la machinerie et les éclairages. On a rajeuni les loges, plus agréables et luxueuses qu'auparavant.

Le San Martín rouvre ses portes sur Corrientes [à l'affiche]

La grande salle vue de la scène
Photo Santiago Filipuzzi (La Nación)


Cette réouverture tant attendue va donc être fêtée ce soir par un spectacle de rue, devant la façade tout en verre, avec environ trois cents artistes pour raconter l'histoire de cette belle et prestigieuse institution.
Pour aller plus loin : lire l'article de Página/12 lire l'article de La Nación lire l'article de Clarín.
(1) Le théâtre fonctionnait par intermittence et uniquement dans les salles secondaires, celles auxquelles on accède par la rue Sarmiento, avec des effectifs réduits (ballet, compagnie de marionnettes et orchestre résidents, comédiens et techniciens). Au dernier étage de ce vaste complexe culturel, se trouve les studios et les bureaux des deux stations de radio municipales, la 2x4, consacrée au tango, et la 11.10, la radio généraliste de la Ville Autonome de Buenos Aires.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte