Magazine Culture

Ko Un – Pour rien

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Ko Un – Pour rienLe chemin qu’on a pris seul
On dit qu’on l’a pris
Puisqu’on nous a dit de le prendre
Le cours d’eau qui coule pour rien dans la vallée
On dit qu’il coule
Puisqu’on lui a dit de couler
La pauvre sagesse de ce monde

***

Ko Un (Gunsan, Corée du Sud, 1933)Qu’est-ce ? Poèmes zen (Maisonneuve et Larose, 2000) – Traduit du coréen par No Mi-Sug et Alain Génetiot



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines