Magazine Cinéma

L'Amant double

Par Marymalo
L'Amant doubleL'Amant doubleCette nouvelle réalisation de François Ozon met comme toujours la femme au cœur de son œuvre ; mais ici ce serait plutôt son ventre, un second cerveau qui va la rendre malade psychologiquement et physiquement. Effets de miroir, de doubles tout au long d'un film psychologique, esthétique qui lorgne du côté du film d'horreur (Rosemary's baby).
La beauté de la photographie, le choix des décors et la personnalité complexe de l'interprète Marine Vacth (dont le réalisateur avait lancé la carrière avec Jeune et jolie) donnent un côté froid, minéral en opposition avec des scènes de sexe plus violentes ou plus osées que torrides, évoquant l'univers cinématographique de Brian de Palma .
J'avais recommandé largement Frantz, j'avertis ici mes lecteurs que ce film est réservé à des spectateurs aimant les thrillers psychologiques compliqués où le fantasme prévaut sur la réalité.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marymalo 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines