Magazine Culture

Ma petite entreprise

Publié le 26 juin 2017 par Bastienb

Mais c’est qu’il est content notre futur plombier, il a sa caisse à outil bien remplie, sa camionnette flambant neuve et sa salopette de travail qui met sa silhouette d’athlète en valeur…On se sait pas s’il est au courant (car il n’est pas électricien!) mais avant de se lancer dans le débouchage des bidets de ses voisines et le ramonage de leur chaudière il y a quelques inscriptions à faire et quelques numéros administratifs à obtenir. Alors, avant qu’il s’attaque à notre plomberie on va lui filer quelques tuyaux à notre artisan préféré ! Parce qu’entre le K-bis, le SIREN et le SIRET, il pourrait avoir du mal à se repérer.

Le SIREN

Ne commencez pas à fredonner le tube de Claude François, « les sirènes de port d’Alexandrie ». Ce SIREN là n’a pas les mensurations des sirènes ou des « claudettes », car il s’agit d’une série de 9 chiffres attribuée par l’INSEE. Ce numéro de SIREN (Système d’Identification du Répertoire des Entreprises) est un code unique propre à votre entreprise de plomberie. Il sert à identifier toutes les entreprises françaises ainsi que les organismes ou associations.  Ce numéro national, invariable sera conservé à vie même si vous décidez de changer d’activité et de devenir boulanger ! Il devra figurer sur vos différents documents qu’il s’agisse de devis, factures ou même de vos cartes de visite et papier à entête. Pour vos futurs clients c’est une garantie supplémentaire de votre « homologation ».

Le SIRET

Dans ma cambrousse natale, les sirettes sont des petites prunes, mais dans votre cas, rien à voir bien sûr car vous ne comptez pas pour des prunes ! Le numéro de SIRET (Système D’Identification du Répertoire des Établissements) est un identifiant de 14 chiffres qui désigne le siège social de votre entreprise. Si vous disposez de plusieurs établissements, chacun aura un SIRET différent mais disposera du même SIREN. Le SIRET se compose de 2 parties : les 9 premiers reprennent les 9 chiffres de votre SIREN auxquels s’ajoutent un numéro à 4 ou 5 chiffres, le NIC (Numéro Interne de Classement) et un chiffre de contrôle. Comme le SIREN, le SIRET ornera vos documents commerciaux, mais il sera aussi sur les fiches de paye de vos employés et servira à identifier géographiquement leur lieu de travail.

Le Kbis

Ne lui ajoutez pas un Na pour le fumer, car il s’agit d’un document officiel permettant de prouver l’existence juridique de votre entreprise. C’est la carte d’identité de votre entreprise. Attention le K-bis n’est pas un document qui dure dans le temps. Car lors de certaines procédures, il vous sera demandé de fournir un K-bis de moins de 3 mois. C’est un extrait du registre du commerce et des sociétés tenu par le greffe du tribunal de commerce. Il sert à énoncer toutes les caractéristiques de votre entreprise et regroupe donc différentes informations dont le SIREN et le SIRET, la raison sociale et la forme juridique (SARL, SA, GIE, SCI…) votre sigle, et enseigne etc…Le K-Bis comprend aussi les caractéristiques relatives à l’administration de l’entreprise, donc puisque c’est vous le patron; votre nom, prénom, date de naissance, commune de naissance, nationalité et adresse.

Parce que vous n’avez pas pu fredonner les sirènes de Cloclo, on vous dédicace le refrain de Bashung pour que votre petite entreprise ne connaisse pas la crise!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bastienb 57544 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine