Magazine Culture

[Critique] La Planète des singes : suprématie – Ape-ocalypse Now

Publié le 27 juin 2017 par Linfotoutcourt

À l'heure où les grosses productions estivales se prennent les pieds dans le tapis, La Planète des singes : suprématie vient prouver la sienne, clôturant ainsi une trilogie complémentaire et maîtrisée.

Fort en émotion. Ne vous laissez pas berner par le " War " du titre original, car si guerre il y a bien, cet ultime opus se montre particulièrement émouvant. Entre l'interprétation parfaite d'Andy Serkis, qui parvient à se dépasser, et la narration aux petits oignons, jamais César et son peuple nous auront paru aussi... humains, en contradiction totale avec le colonel et ses hommes.

Époustouflant. Techniquement irréprochable, La planète des singes : suprématie nous offre des plans magnifiques et des scènes d'action d'une grande intelligence. Matt Reeves fait des merveilles derrière la caméra, réinventant presque la notion de blockbuster. Il parvient également à user de références, à la fois à la mythologie simienne et à des œuvres cinématographiques majeures, sans y aller à la truelle. Malgré des petites facilités scénaristiques qui entachent légèrement ce beau tableau, La Planète des singes : suprématie possède quelque chose que beaucoup devraient lui envier : du cœur.

La Planète des singes : suprématie sortira le 02 août 2017 en salles

(Visited 88 times, 88 visits today)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine