Magazine Culture

DOUR FESTIVAL 2017 - Delicieuse Musique

Publié le 29 juin 2017 par Delicieusemusique @delicemusique

C'est en 1989, dans la petite commune de Dour en Belgique, qu'est naît l'un des plus emblématiques festivals du vieux continent.
Réunissant aujourd'hui près de 225 000 personnes sur 5 jours pour plus de 200 artistes, le DOUR Festival est devenu en Europe une référence en matière de rendez-vous estival. A quelques jours du lancement de la 29ème édition qui aura lieu du 12 au 17 juillet, nous avons rencontré Alex Stevens, moitié du duo de programmateurs de ce festival hors normes, pour lui poser quelques questions sur les rouages de cet événement.
Depuis sa création, le mélange des genres a toujours été le mot d'ordre. Son éclectisme, à l'origine de son rayonnement international, a permis à tous les styles musicaux de se retrouver et de vivre en osmose. Le hip-hop rencontre la musique électronique, le rock se mêle au reggae et tous les festivaliers y trouvent leur compte. Les amateurs d' Alex Cameroncurieux pourront alors apprécier le live de Red Axes, et les fans de Loyle Carnern'auront aucun mal à finir leur soirée sur la house de Black Madonna. L'idée étant d'ouvrir les portes d'accès à la musique contemporaine, de la manière la plus large possible.
Dans cette alchimie auditive, près d'un tiers des artistes présents joueront pour la première fois dans un grand festival. Les organisateurs ont créé il y a peu de temps la scène du Labo, un lieu consacré à la découverte musicale qui fait office de tremplin musical non négligeable pour nombre de ses bénéficiaires. En effet, au fil de son existence le festival a été précurseur de nombreux talents, aujourd'hui reconnus dans le monde entier. Blur, Pulp! ou plus récemment Flume ont fait leurs premiers pas sur scène face à des milliers de spectateurs en soif de découverte. La direction artistique de ce rendez-vous porte également la casquette de défricheur et sa notoriété est aussi dû aux paris que les organisateurs font chaque année, dans l'optique d'encourager les festivaliers à découvrir leur prochain coup de coeur entre deux live de RY Xet RONE. Il faut dire que la programmation est ambitieuse :

L'engouement généré autour de DOUR par les festivaliers français (qui représentent près de 15% des visiteurs) est expliqué par un besoin d'"événementialisation" de la vie culturelle et sociale. Les moins de 30 ans, majoritairement captivés par les prouesses technologiques de la dernière décennie sont à la recherche de concret. L'écoute abondante de musique en streaming révèle aussi un besoin grandissant de sensations vivantes, une envie de donner du sens à son quotidien. Alex encourage justement les gens à en sortir, à ranger leur smartphone et à se laisser porter par l'ambiance unique de son festival. Il remarque que les festivaliers ont tendance à passer leur temps à se chercher pour assister aux concerts ensemble alors que la clé d'un bon séjour à Dour est, selon lui, de ne pas avoir peur de se retrouver seul pour apprécier pleinement les structures mises en oeuvre sur le site du festival. Une vision que l'on approuve et qui a pour but de procurer une expérience beaucoup plus profitable ! Ces cinq jours de musique sont un réel moyen de sortir du quotidien et cette façon de voir les choses est applicable à chaque évènement du même type.
Pour conclure, Alex nous donne ses 5 conseils pour passer un bon DOUR :
"1. N'ai pas peur de lâcher tes potes !
2. Prends ta crème solaire
3. Prends tes bottes (le festival est connu pour son lot de surprises météorologiques, ndlr)
4. Viens profiter des nombreux extras mis en place entre les concerts
5. Fais toi aux coutumes locales !"
En tout cas, nous y serons ! Et vous ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delicieusemusique 34126 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines