Magazine Culture

#Maviederêve

Publié le 30 juin 2017 par Lael69
#MaviederêveAnna Mainwaring
Milan Jeunesse
Collection Littérature ados
Traduit de l'anglais par Marie Cambolieu
Juin 2017
262 pages
14,90 euros
Roman ados dès 13 ans
Thèmes : Adolescence, Surpoids, Image de soi
Quatrième de couverture : Prenez une école privée de filles et posez-la dans un quartier chic - au hasard, le sud de Manchester -, truffé de stars du foot, de médecins, de dentistes, d'avocats, de présentateurs télé et autres artistes. Tous désireux de voir leur petite princesse devenir la meilleure. Vous obtenez Hunger Games sans les arcs et les flèches : une lutte à mort pour être sacrée la plus intelligente, la plus mince et la plus belle des élèves. Le problème, c'est que je ne suis ni belle, ni mince... et que je fréquente ce lycée. 
Jesobel Jones adore cuisiner et confectionner des cupcakes. Malgré son léger surpoids, c'est une fille souvent de bonne humeur qui a deux meilleures amies à qui se confier. Elle aime manger et elle jette un regard critique sur les adolescentes au régime. Elle aime préparer de bons petits plats pour son entourage alors pourquoi renier ce qu'on aime faire et s'en priver ? Avec son franc-parler et son sens de la répartie, Jesobel n'hésite pas à remettre en place cette peste de Zara. D'ailleurs ce jour-là Zara va trop loin et la pousse dans les couloirs du collège. Jesobel se relève avec son legging déchiré. Plus tard elle revient à la charge mais Jesobel ne se laisse pas faire et se défend. La scène est filmée et fait le tour de l'école... qui plus est, Jesobel en a assez de l'hyprocrisie des professeurs et fugue du collège. Bonne élève, toujours gentille et discrète, elle risque l'exclusion. Pour couronner le tout, sa mère ex-mannequin la pousse à entamer un régime... Malgré son refus d'entrer dans le moule et la volonté d'être elle-même, Jesobel est-elle si différente des autres jeunes filles, surtout quand l'amour pointe le bout de son nez ?
#Maviederêve c'est un roman engagé, dont la tonalité à la fois drôle et un brin rebelle nous fait passer un excellent moment aux côtés de Jesobel. Ce que j'ai adoré chez elle, c'est son franc-parler et la sincérité de ses propos. Elle est très lucide et réaliste sur ce qui l'entoure, sur le regard des autres et sur son poids. Elle ne veut pas se laisser influencer et faire ce qu'elle aime, être qui elle est, en toute liberté, sans préjugés. Mais sa mère, sa soeur et Zara lui mènent la vie dure. Malgré elle, elle va entamer un régime pour perdre quelques kilos avant le bal de promo. Le regard qu'elle porte sur son monde est totalement badass, à la fois vrai et sévère : "Vous obtenez Hunger Games sans les arcs et les flèches : une lutte à mort pour être sacrée la plus intelligente, la plus mince et la plus belle des élèves." 
Malgré qu'elle assume ses rondeurs, son entourage va réussir à la désarmer et elle va manquer de confiance en elle, surtout lorsque celui dont elle est amoureuse la remarque enfin. Sur un ton pimpant, avec une écriture enjouée, percutante et drôle, #Maviederêve est un roman qui nous parle de confiance en soi, de poids, de régime, de jugements de valeurs, de premiers amours et d'amitié, mettant en avant de manière actuelle des problématiques adolescentes. L'écriture d'Anna Mainwaring sort du lot (un peu à la manière de DUFF) par sa fraîcheur, son apparente légèreté, son autodérision et les critiques qu'elle porte au conformisme, à la popularité, au politiquement correct et à cette société bien étriquée qui marginalise les gros. L'héroïne m'a énormément plu et elle m'a fait penser à une Bridget Jones version ado! Un très bon YA contemporain!!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine