Magazine Culture

(Anthologie permanente) Emily Dickinson, trois traductions

Par Florence Trocmé

Emily_Dickinson_stamp_8cIl n’est pas toujours facile de s’y repérer dans la numérotation des poèmes d’Emily Dickinson mais on peut s’aider de cette table.
Voici l’original et trois traductions d’un poème qui porte parfois le n°680, parfois le n°724.
Il figure dans le Cahier 35.
Each Life Converges to some Centre —
Expressed — or still —
Exists in every Human Nature
A Goal —
Embodied scarcely to itself — it may be —
Too fair
For Credibility's presumption
To mar —
Adored with caution — as a Brittle Heaven —
To reach
Were hopeless, as the Rainbow's Raiment
To touch —
Yet persevered toward — sure — for the Distance —
How high —
Unto the Saint's slow diligence —
The Sky —
Ungained — it may be — by a Life's low Venture —
But then —
Eternity enable the endeavoring
Again.
***
Chaque Vie Converge vers un Centre —
Exprimé — ou muet —
Existe en toute Nature Humaine
Un But —
À peine Incarné en soi — il est peut-être
Trop sublime
Pour que la Crédibilité de son audace
L'abîme —
Adoré prudemment — comme un Fragile Éther
De l'atteindre
Nul espoir, comme aux parures de l'arc-en-ciel
Prétendre —
Mais poursuivi — plus sûr — à cause de la Distance -
Qu'elle est haute —
Pour les Saints avec leur lente diligence —
La Voûte —
Manqué — peut-être — par la vile Aventure d'une Vie —
Mais alors —
L'Éternité rend possible de le tenter
Encore.
Susan Howe, Mon Emily Dickinson, traduction d’Antoine Cazé, Ypsilon, 2017, cité p. 133.
**
Toute Vie converge vers un Centre —
Exprimé — ou dormant —
Il existe pour chaque Nature Humaine
Un But
À peine incarné consciemment — il est
Sans doute trop beau
Pour qu'un doute sur sa Crédibilité
le gâte —
On l'adore avec prudence — comme un Paradis Fragile —
Qu'on ne peut espérer atteindre
Ce serait comme toucher
La Parure de l'Arc-en-ciel —
Pourtant on persévère dans cette direction — il est d'autant plus sûr — qu’il est si Loin
Si haut —
On atteint grâce à la lente diligence des Saints —
Le Ciel —
Il se peut — qu'on n'y parvienne pas — dans notre petite Vie Hasardeuse —
Mais alors —
L’Éternité nous permettra d'essayer
Une fois encore
Emily Dickinson, Poésies complètes, traduction par Françoise Delphy, Flammarion, 2009, p. 677
**
Chaque Vie converge vers un Centre —
Exprimé — ou tacite —
Il existe dans toute Nature Humaine
Un But —
À peine incarné pour elle — il se peut —
Trop beau
Pour que l'hypothèse du Crédible
Le galvaude —
Adoré prudemment — comme un Fragile Paradis
Impossible
À atteindre, comme de l'Arc-en-ciel toucher
L'Habit
Mais poursuivi sans trêve — plus sûr — de par la Distance —
Quelle cime —
Pour les Saints et leur lente diligence —
Que le Ciel —
Soustrait — il se peut — à l'humble Entreprise de la Vie —
Oui mais —
L'Éternité rend à nouveau possible
L'essai.
(724)
Claire Malroux, Y aura-t-il pour de vrai un matin, José Corti, 2008, p.403.
Illustration, timbre, USA, 1971.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines