Magazine Culture

Ash Vs Evil Dead (saison 2), là où Ash passe les démons trépassent… et un peu les autres aussi :p

Publié le 02 juillet 2017 par Desmondagreen @DesmondGreen6

Eh oui, Ash Vs Evil Dead ne s'est pas arrêté à une seule saison, bien au contraire ! La saison 2 est arrivée en Octobre dernier, et quel plaisir de retrouver Ash et sa fine équipe !
Une seconde saison qui vaut le détour et pas qu'un peu 😉

Un peu d'images pour se remettre dans le bain (de sang ? lol)

Ash Williams vous connaissez non ? Je vous en ai parlé dans mon article précédent 😉 (à voir ici). Ash a combattu le mal pendant trois films et a remis le couvert 30 ans après pendant une première saison forte en rebondissements ! Durant ces dix premiers épisodes Ash - toujours aussi imbu de lui-même, négligeant, vantard, sexiste et j'en passe - fait la bourde de lire une incantation du Livre des Morts (le Nécronomicon pour les intimes) - mais c'était pas sa faute il avait trop bu et trop fumé, normal vous me direz 😉 lol - donc il se voit obligé de reprendre les armes pour affronter les forces du mal à l'aide de ses nouveaux acolytes Paco et Kelly.
Toutefois, à la fin de la saison, Ash fait un pacte avec Ruby, acceptant de la laisser libérer des forces maléfiques qu'elle garantit de savoir contrôler, en échange de pouvoir vivre une vie tranquille à Jacksonville. Mais comme toujours, on ne peut faire confiance aux êtres maléfiques !!! C'est un monde tout de même :p

Nous sommes toujours dans la série Z à 100%, et c'est un pur bonheur ! J'avais adoré la première saison, mais j'avoue que j'avais un peu peur pour une deuxième fournée, peur que cela s'essouffle et que l'on passe de la série Z potache bien marrante et décomplexée, à quelque chose de tout simplement stupide... fort heureusement, ce n'est pas le cas du tout ! Dans cette seconde saison Sam Raimi nous emmène encore plus loin dans le monde d'Ash, et surtout des démons qui lui collent aux basques ! lol

Entre les saisons 1 et 2 rien ne change vraiment au niveau de la réalisation. On reste dans le revival remis au goût du jour ! Il y a toujours l'effet un peu " faux " des monstres et des cadavres, ce qui n'est franchement pas gênant car c'est un peu comme une marque de fabrique à mes yeux. On retrouve toujours les Deadites, des morts, du sang, ils vont tous de même vraiment loin, peut-être même encore plus loin que dans la saison 1. La scène à la morgue est tout autant hilarante qu'écœurante lol J'ai adoré ! Ils ne se privent pas pour nous offrir une bonne grosse dose d'hémoglobine et on ne va pas s'en plaindre 😀
Au milieu de tout cela il y a quand même la rébellion des " enfants " de Ruby qui offre des scènes au début de la série qui font limite un peu sursauter (oui, je suis un homme sensible lol), sans oublier que l'on rencontre un petit nouveau en la personne du démon Baal, adepte de la dissimulation en volant la peau de ses victimes ! Ce qui offre des scènes sanglantes et assez sympa comme dans le commissariat !

L'un des points que j'ai beaucoup aimé aussi dans cette saison est le retour à la cabane dans les bois, un moment excellent qui dure quelques épisodes et qui offre des instants mémorables autant flippant que gore et marrant ! Du bonheur sanglant en barre je vous le dit !!! 😉
Je trouve que l'ambiance reste vraiment dans la droite lignée de ce que pouvait offrir les films, et de ce que l'on a pu voir dans la première saison, avec tout de même un peu plus de fond, notamment grâce au nouveau bad guy Baal, à des relations entre les personnages un peu plus poussées, et surtout le passif de chacun est un peu développé pour offrir un réel fond à l'ensemble.

L'équipe reste égale à elle-même, Ash est toujours aussi fêtard, paresseux, magouilleur, imbu de sa personne, évitant toujours de prendre ses responsabilités, MAIS, dans cette saison il tente tout de même de prendre un peu plus au sérieux son rôle de héros, surtout pour sauver ses amis. Bruce Campbell est tout simplement exceptionnel ! Parfait, il n'y a rien d'autre à dire, j'adore du début à la fin ! Chaque réplique donne envie de rigoler, c'est du kiff total tout au long de ces dix épisodes !

Pablo Simon Bolivar ( Ray Santiago) ainsi que Kelly Maxwell ( Dana DeLorenzo) sont toujours de la partie bien entendu ! Pablo hérite d'une importance particulière dans cette saison, il en est un élément principale et il a la vie dure, on ne peut pas dire le contraire 😉 Quand à Kelly, même si son rôle dans l'histoire est malheureusement un peu moins " clef ", elle est vraiment badass et offre de bons moments de rigolade ! J'aimerais d'ailleurs qu'elle ait un peu plus d'importance dans le scénario de la prochaine saison, ce serait cool !
Toujours est-il que le trio fonctionne à merveille ! C'est une famille complètement tordu, mais qui sait se serrer les coudes et chacun peut compter sur l'autre. Une équipe parfaite !

Dans cette saison, Ruby Knowby ( Lucy Lawless) demeure toujours aussi ambiguë, on ne sait pas si elle change vraiment de camp ou cherche juste à œuvrer dans son propre intérêt quel que soit son équipe, mais elle décide de s'associer à Ash et ses amis durant cette seconde saison ! Le duo Ruby/Ash colle parfaitement et elle s'intègre à merveille dans l'équipe pour interagir comme il se doit avec chacun des membres du groupe, tous en conservant ses remarques d'être démoniaque et sans cœurs.

En plus de tous ceux que l'on connait, on retrouve plusieurs personnages secondaires qui viennent densifier l'histoire car - quelle bonne idée - Sam Raimi nous emmène dans la ville natale d'Ash, !!! On en apprend alors un peu plus sur le passé d'Ash, en croisant par exemple l'amour de jeunesse d'Ash, Linda Bates-Emery ( Michelle Hurd), ainsi qu'un ami d'enfance d'Ash, Chet Kaminski ( Ted Raimi, oui, c'est le frère de Sam 😉 ), mais surtout le père d'Ash, Brock Williams incarné par rien de moins que Lee Majors !!!
Broke amène plus de profondeur au personnage d'Ash. On se rend compte très rapidement que le comportement d'Ash vient de son père qui est aussi dragueur, macho et mal élevé que lui lol On découvre aussi leur relation conflictuelle, tout particulièrement du fait que Brock en veuille à Ash d'avoir fuit à l'époque des premiers films, mais aussi car il tient Ash comme responsable de la mort de Cheryl sa sœur (dans les films).
Le fait qu'Ash soit de retour dans sa ville natale permet de découvrir qu'il a une réputation, et pas la meilleure. Tout le monde l'appelle Ashy Slashy !!! Cela vient justement des événements ayant eu lieu dans les films où il est dit qu'Ash a perdu la tête et a tué tout le monde à la cabane :p
Toutefois, bien qu'un peu plus sérieux et plus fouillé grâce à ce qu'apporte de background d'Ash, la relation père fils reste très marrante comme tous le reste, ne vous inquiétez pas, ils ne versent pas dans le mélodrame lol On a toujours le droit à un humour fou, déjanté et bien sanglant !!! 😀

Vous l'aurez compris, les personnages qu'on aime sont toujours là et toujours aussi bons. A cela il faut ajouter de nouvelles têtes et une histoire encore un peu plus travaillé. C'est un pur bonheur pendant dix épisodes. De plus, c'est très agréable de voir au niveau scénario comme ils arrivent tout doucement à s'éloigner du pitch plus que basique des films (même si je les adores), en créant une vraie mythologie autour du Nécronomicon et d'Ash qui ne cesse de se densifier.
Ok, je vous l'accorde, si l'on prend tous au millimètre prés, le scénario peut paraitre un poil bancal, il y a quelques erreurs et coquilles, mais ce n'est pas la question dans le cas d'une série comme Ash Vs Evil Dead. C'est une série qui est là pour offrir du fun et de l'humour trash et noir, et le contrat est plus que rempli ! Qui plus est, ils nous offrent en prime une histoire intéressante, qui est tout de même dense et fait avancer le schmilblick 🙂

Pour cette seconde saison Sam Raimi arrive à confirmer la qualité du show et du retour d'Ash ! Les personnages sont extras, haut en couleur et hyper attachants. Le scénario ne se résume pas qu'à se débarrasser de démons et à de l'hémoglobine dans tous les sens, il évolue bien et reste toujours aussi loufoque au possible pour garantir l'humour quoi qu'il arrive ! Quant aux effets spéciaux ils restent de qualité tout en conservant une pâte old school pour rester tout de même dans le clin d'œil aux premiers films.
Cette série s'émancipe bien des premiers films pour tracer sa propre route, ainsi, bien que la première saison pouvait déjà plaire aux non-initiés, c'est encore plus le cas dans cette saison 2. Toujours aussi bon, voir encore meilleur, mais restons raisonnable, je vais rester sur une note de 18/20 pour ce petit bijou original d'humour potache gore totalement assumé 😀
Après deux saisons elle reste un coup de maitre toujours aussi culte !

A voir de toute urgence !!!!

Enjoy 😉
A bientôt,

D.A. Green

PS. Bien entendu, je réitère l'avertissement que j'avais donné dans mon premier article, si vous ne supportez pas la vue du sang au litre, mieux vaut que vous passiez votre chemin je pense 😉


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desmondagreen 50 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine