Magazine Beaux Arts

Exposition “Temporis Opus” Musée Historique de Biarritz

Publié le 07 juillet 2017 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Du 12 juillet au 29 août 2017 - Vernissage jeudi 13 juillet à 19h

https://www.musee-historique-biarritz.fr/

Hastaire - Caroline de Otero - José Ortiz Echagüe

Temporis Opus "l'oeuvre du temps", photographies anciennes et contemporaines et peintures

Dans le cadre de son cycle d'événements dans les espaces "historiques" du Pays Basque, l'association Crossing Art présente "Temporis opus" (l'oeuvre du temps), une exposition éclectique mêlant peintures et photographies originales, représentant le temps qui passe et l'empreinte qu'il laisse sur nos existences. De l'Espagne ancienne du début du XXème siècle de José Ortiz Echagüe, à l'Andalousie sémillante de chaque côté du miroir, et à la Sicile mystique de Caroline de Otero, en passant par les songes figuratifs intemporels d'Hastaire, l'exposition rassemble des morceaux de vie et des techniques résolument différentes : du pictoralisme à la gomme bichromatée et charbon jusqu'aux explosions de couleurs, symphonies polychromes, les œuvres façonnées par le temps se rejoignent au cœur de l'ancienne église anglicane Saint Andrew's en noces tumultueuses d'artistes atypiques et géniaux, qui viennent bousculer toutes nos représentations du temps pour apprivoiser cet espace.

Ce projet artistique vient renverser les codes et les conventions, interroger nos perceptions traditionnelles de la photographie et de la peinture, créer des questionnements quant à notre relation au temps et à son oeuvre, à l'histoire, à l'espace et aux évolutions de notre société, de nos modes de vie, de nos modes de pensée et à l'éventail complexe et infini de nos émotions. Des toiles majestueuses et envoûtantes d'Hastaire qui parlent à nos sens en clin d'oeil rétrospectif, des portraits d'hommes et de femmes qui posent devant l'objectif curieux d'un José Ortiz Echagüe intemporel, et des instantanés, des extraits de vies : l'Andalousie brûlée par le soleil qui nous livre ses trésors double face, et la Sicile fondamentalement religieuse et dévote, mariant foi et superstition, autels singuliers captés au hasard des rencontres de la photographe Caroline de Otero. La recherche de l'esthétisme absolu en point de mire pour jouer avec les ombres, pour inscrire la lumière dans chaque oeuvre du temps, dans le modernisme, dans le syncrétisme religieux et l'ériger en véritable autel à la Création, comme une ode au temps qui nous échappe : temporis opus.

A l'heure des vacances d'été, dans la station balnéaire, les estivants prennent des photos avec leur smartphone qu'ils publient en direct, comme si le temps était compté, sur les réseaux sociaux. C'est pour contrarier cette frénésie de l'instantané que l'exposition Temporis opus vient offrir un répit, une pause entre les piliers de Saint Andrew's, en proposant au regard du visiteur de s'arrêter pour contempler ces moments d'une vie déjà passée, et d'ouvrir son coeur à l'oeuvre accomplie par le temps.

Le temps est sans cesse en mouvement, épris de vitesse et de liberté, facétieux et insaisissable : Hastaire, Caroline de Otero et José Ortiz Echagüe ont tenté de le saisir, de suspendre l'espace d'un instant son tourbillon, sa course folle, dans leurs créations. Le Petit Prince nous a confié que "l'essentiel est invisible pour les yeux" et dans le secret de leur âme d'enfant, les trois artistes ont voulu défier ce temps inexorable qui module et façonne les êtres et les choses. Passé présent en tout édifice, l'oeuvre de ce temps invisible par nature est visible partout, comme autant d'empreintes révélées sous le pinceau d'Hastaire et sur les clichés d'Echagüe et de De Otero.

Temporis opus Voyeurs assumés, vigies de l'éphémère, ces artistes nous livrent leur témoignage intime de l'oeuvre lente du temps sur l'espace et la vie, "à la recherche du temps perdu ", "oh temps suspend ton vol "...

L'oeuvre du temps résiste aux modes pour nous parler de notre histoire, nous adresser des messages, nous rappeler l'humilité de nos destins éphémères, nos espoirs et nos quêtes. L'oeuvre du temps est inachevée par essence et paradoxalement forcément accomplie. Les images d'Hastaire font écho à celles de cette Espagne ancienne de José Ortiz Echagüe et réveillent notre âme pour répondre à l'Andalousie, sourire à la Sicile d'aujourd'hui de Caroline de Otero.

Bien plus qu'un mélange audacieux et décalé de peinture contemporaine avec une photographie à la fois traditionnelle et résolument moderne, l'exposition constitue une véritable rencontre de styles, de techniques et de pratiques artistiques, de sensibilités et d'êtres, qui nous offre un diaporama anticonventionnel et néoréaliste. Temporis opus... l'oeuvre du temps répond aux mots de Proust : "l'amour c'est l'espace et le temps rendus sensibles au coeur".

Musée Historique de Biarritz, Saint Andrew's - rue Broquedis 64200 BIARRITZ Tel. 05.59.24.86.28
de 10h à 12h30 et 14h à 18h 30 Fermé les dimanches, lundis et jours fériés


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte