Magazine Beaux Arts

Exposition Benoît Bonnemaison-Fitte | La Chapelle St Jacques – St Gaudens

Publié le 07 juillet 2017 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

14 juillet au 14 octobre 2017 - Levée de couleurs et autres festivités

Benoît Bonnemaison-Fitte

est dessinateur indépendant depuis 2000, il se définit comme un " dessinateur fabricant artisanal d'images fixes et animées, projeteur projectionniste ainsi que glaneur d'images ". Il vit et travaille à Aurignac.

Cher Benoît,

Je voulais te dire certaines choses importantes, du moins je crois...
Ainsi une image me vient en tête... Pourquoi ? Ne me le demande pas.
C'est une image associée à un mouvement.
Mouvement lié à ce rythme perçu lors de différentes visites d'ateliers. Je te vois monter les étages quatre à quatre. Quatre à quatre, vite, facile, tu avances, dévales.
Peinture généreuse, productions massives d'images, dessiner puis dessiner encore...
C'est un brouhaha organisé, un brainstorming permanent. Quel bordel !
En fait, tu parles tu penses, tu parles tu penses, c'est ça !... D'ailleurs c'est ce que tu dis ! " C'est en parlant que je pense ", je n'invente donc rien !

Et voilà le décor est planté.
Promeneur, glaneur, tu regardes, restes en éveil.
Ton oeil choisit et tout existe au même titre. Du coup, les collections se multiplient,
collections d'objets, de toutes sortes d'objets. J'y pense maintenant, ton imagination te sert à créer de nouvelles collections. C'est absolument illimité !
De la gravure rare aux assiettes bas de gamme, il y a une valeur accordée à l'objet quel qu'il soit. Élus, s'ils passent dans votre maison ils ne trépassent pas. Chaises années 1950, vinyles, ca- hiers, tissus, dinettes, sérigraphies, cartes postales, pliants de camping, petits mots d'amis ou d'amour des enfants, morceaux de papier, ardoises ou voitures, tout est important.

Dis-moi ? À y regarder de plus près, l'histoire de cette exposition que nous commençons à ra- conter ne débute-t-elle pas par une collection ?
Drôle non ? Coïncidence ? Je ne crois pas...
À quoi ressemble donc cette avalanche
de titres si ce n'est à un début de collection ? Catapulte, Quatre à quatre, Bon baisers d'Aurignac, C 'est pas grave.
Lequel allons-nous choisir ? Devons-nous choisir ?
Chaque chose en son temps.
L'expérimentation est là dans cette pratique de la pensée sauvage comme tu l'appelles. Celle qui invite au foisonnant, au truculent mais aussi au collaboratif qui provoque les complicités.
Je me réjouis de tout cela, sois-en sûr !
Juste te dire que de mon côté la fête bat déjà son plein !
Alors à très vite.

Bons baisers de Saint-Gaudens.
Valérie

Lettre de Valérie Mazouin, directrice du centre d'art contemporain Chapelle Saint-Jacques, à Benoît Bonnemaison-Fitte

> Visite commentée de l'exposition le 28 juillet
> Carte blanche à Fotokino le 16 septembre

La Chapelle St Jacques, Avenue du Maréchal Foch - 31800 SAINT-GAUDENS Tél :05 62 00 15 93
Du mercredi au samedi de 15 h à 19 h

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34619 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte