Magazine Concerts & Festivals

Violin debut solo album concert “Heavy” of Édua Zádory - Balassi Institute - Brussels- le 6 juillet 2017

Publié le 06 juillet 2017 par Concerts-Review

Violin debut solo album concert "Heavy" of Édua Zádory - Balassi Institute - Brussels- le 6 juillet 2017

Concert - sortie de l'album "Heavy" d'Edua Zadory - Institut Balassi - Bruxelles - 6 juillet 2017

L'Institut Balassi (centre culturel de l'ambassade hongroise) à Bruxelles nous présente la violoniste Edua Zadory.

L'événement est une collaboration entre l'Autriche et la Hongrie qui entretiennent traditionnellement des liens étroits. Nous avons droit à des courts discours des représentants des deux états et un exposé passionné d'Alfredo Ciesielski, un fabricant de violons nous dévoilant quelques secrets de son métier

Un court documentaire nous introduit dans le quotidien de la jeune violoniste Edua Zadory, qui hormis sa musique et son intérêt pour les arts visuels, aime la nature et pratique divers sports.

Edua Amarilla Zadory est née en 1974 à Kecskemet, une ville au sud de la Hongrie. En 1992, elle suit des master classes avec le violoniste Yehudi Menuhin et se retrouve dans des projets d'envergure internationale.

C'est dans une forme resplendissante qu'elle monte sur scène et entame la composition "Lightfire" pour violon solo de Nikolet Burzynska. La prestation scénique reprend toute l'énergie, la puissance de la composition du compositeur polonais.

Après cette interprétation dans laquelle Edua s'est laissée emporter, imprégnée dans l'esprit de l'œuvre, elle ramasse les partitions pour les ranger sur les deux pupitres devant elle.

"Andante", La sonate en A mineur de J.S Bach qui suit, est plus douce, remplie de fragilité sur une ligne mélodique . Les couleurs émotionnelles fascinent le public appréciant silencieusement, étourdi par la beauté de la musique.

Edua, une virtuose en tenue estivale est très décontractée et donne quelques informations avant d'entamer "Fire on Snow" du Norvégien Filip Sande , né en 1970, c'est une composition conçue pour un duo violoniste - danseuse. Edua nous explique que la danse et la musique ont un apport égal dans la représentation. Ce soir, nous devons nous imaginez une danseuse.

Après des morceaux de J.S; Bach et Bence Hartl, elle nous joue "Hermit" écrit par Juan Manuel Abras et inspiré de la peinture " Einsiedler" (l'ermite) de Arnold Böcklin. Je remarque la démarche artistique de Edua a une prédilection pour les ouvres influencées par divers courants artistiques.

A noter qu'Edua alterne entre un ancien violon datant de 1801, fabriqué par Joseph et Antonio Gagliano, et un violon moderne conçu en 1955 par Ferdinand Kugler et actuellement construit par la manufacture Erika Ciesielski, représentée ce soir par Alfredo Ciesielski.

Le concert se termine avec 'In breath of time,", une œuvre commandée auprès de la compositrice autrichienne Johanna Doderer, née en 1969. Les applaudissements nourris ne manquent pas de pleuvoir.

La plupart des morceaux interprétés ce soir se retrouvent sur l'album "Heavy", édité sur le label Genuin, il est sorti le 30 juin 2017. Il est également disponible sur diverses plateformes musicales en ligne.

Un concert d' Edua Zadory, c'est une soirée avec une artiste exceptionnelle qui au travers de son art communique sa musique avec le public. Chaque mouvement de son archet est l'extension de son âme dans un élan transcendant.

Charles Eloy!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte