Magazine Conso

Police

Publié le 11 juillet 2017 par Lorraine De Chezlo
POLICEd'Hugo Boris
Roman - 180 pages
Editions Grasset - août 2016
Virginie, Erik et Aristide sont trois gardiens de la paix de région parisienne. Pour dépanner d'autres services, ils doivent raccompagner un étranger tadjik à l'aéroport Charles de Gaulle pour renvoi dans son pays d'origine. Entre les 4, dans le véhicule de police, la tension est palpable. Entre Erik qui se sent responsable d'obéir aux ordres, Aristide, le costaud rustre qui veut reconquérir Virginie, et cette dernière, tiraillée entre ses sentiments pour Aristide, sa vie maritale, son avortement en cours, et l'aversion professionnelle qui l'envahit quand elle prend connaissance du passé du Tadjik. Comment reconduire de manière neutre un homme vers sa mort ?
Dès la première page, le roman nous embarque, l'écriture est absolument remarquable. Rythmée, toute en rondeur, efficace. Le roman dresse le portrait d'hommes et femme de la police, sans se cantonner aux habituels apéros et débâcles. Ici, en prenant une mission précise, on suit le cheminement qu'ils font entre obéissance au devoir et cas de conscience. Avec tous les détails et tracas du quotidien liés aux rivalités inter services et au matériel peu ergonomique. Et les relations professionnelles et personnelles tissées entre eux trois, surtout entre Aristide et Virginie, un beau portrait de femme.
Extrait :
"On a confié la sale besogne à des employés sous-payés de quelque administration d'Etat, qui devront dormir avec. La responsabilité est dispersée entre la Préfecture, les gardiens, les escorteurs, la Police aux frontières, les pilotes; les hôtesses, les stewards, pour que chacun ait le confort de penser : ce n'est pas moi, c'est l'autre.
- Mon but à moi, déclare solennellement Erik, c'est que vous rentriez vivants chez vous ce soir.
- Tu te sens menacé ? demande Aristide. Regarde-le, il a un corps d'enfant de CM1.
- Je ne parle pas de lui.
- De qui, alors ?
- De personne en particulier. Je parle en général."
Et bien sûr, la situation des migrants et des reconduites à la frontière est en permanence en toile de fond. Le roman interrogé sur le bien fondé, sur l'efficacité, sur l'absurde. Avec un migrant qui est à la fois très lourd de son histoire et totalement muet, d'apparence indifférent, mais surtout dans l'incapacité de comprendre. Un roman brûlant d'actualité, qui prend le pari du pas de côté pour une immersion d'une journée décisive, mais hélas sûrement banaleL'avis de Kathel - Lettres exprèsL'avis de Yv - Le blog de Yv

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lorraine De Chezlo 64 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines