Magazine Culture

Emily Dickinson – C’est si triste d’être quelqu’un…

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Emily Dickinson C’est triste d’être quelqu’un…C’est si triste d’être quelqu’un !
C’est si public : une grenouille
Criant son nom soir et matin
Au marécage qui l’admire !

*

How dreary – to be – Somebody!
How public – like a Frog –
To tell one’s name – the livelong June –
To an admiring Bog!

***

Emily Dickinson (Amherst, Massachusetts 1830-1886)Les cent plus belles pages (Editions Belfond, 1984) – Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Alain Bosquet



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 13365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines