Magazine Cinéma

Le cas 39

Par Mrvladdy @mrvladdycrane
Le cas 39Le cas 39 (Case 39). 1 heure 49. États-Unis - Canada. Thriller - Épouvante. Sortie en France le 6 juillet 2010 directement en vidéo (le 1er octobre 2010 aux États-Unis). Réalisé par Christian Alvart avec Renée Zellweger, Jodelle Ferland, Ian McShane, Bradley Cooper, Callum Keith Rennie, Kerry O'Malley, Adrian Lester, Philip Cabrita, Alexander Conti, Cynthia Stevenson, Georgia Craig... Avis écrit le 24 juillet 2017.

Emily Jenkins est assistante sociale. Elle pense avoir tout vu parmi les situations familiales... jusqu'à ce qu'elle ait entre ses mains un dossier bien mystérieux, celui d'une enfant de 10 ans, Lilith Sullivan. L'assistante sociale est convaincue que Lilith est maltraitée par sa famille, ce qui sera vite confirmé quand les parents essayeront de tuer leur unique fille. Emily parvient à arracher la jeune fille à son foyer et décide de la garder avec elle en attendant une bonne famille d'accueil. Mais elle ne tardera pas à découvrir que Lilith n'est pas si innocente qu'elle le pensait et que les apparences sont le plus souvent trompeuses.

Pourquoi j'ai voulu voir ce film ?

Bien que l'affiche du film " Le cas 39 " soit assez classique, je dois bien avouer qu'elle m'avait un peu tapé dans l'œil. Son pitch, classique également, m'intriguait pourtant tout autant que la présence au casting de Renée Zellweger que je suis plus habitué à voir dans des comédies. Disponible sur Netflix, j'ai donc tenté ma chance par une soirée où je ne savais pas trop quoi regarder.

L'histoire ?

Il n'y a pas de très grandes surprises dans ce récit. Comme je m'y attendais, tout est très classique mais l'ensemble fonctionne néanmoins plutôt bien grâce à une excellente ambiance qui fait que je me suis laissé prendre au jeu. On joue pas mal la carte de la facilité, il y a pas mal de choses qu'on nous met en place sans trop se prendre la tête avec des justificatifs cohérents ou crédible mais j'ai trouvé que cela marchait bien. Sans jamais m'ennuyer, cette histoire m'a offert ce que j'attendais d'elle et à bien occuper ma soirée avec ce mélange de thriller et d'épouvante qui est très bien dosé.

La distribution ?

Celle qui m'intriguait le plus dans ce projet, c'est Renée Zellweger (Emily Jenkins). L'actrice n'a rien de mémorable dans ce film mais elle s'en sort quand même très bien. Si ça fonctionne c'est aussi je pense parce que l'aspect thriller prend plus souvent le dessus que le côté épouvante mais elle n'a pas à rougir de sa performance même si parfois, elle demeure quand même un brin légère en terme de crédibilité.

Plus habitué à ce type de production, Jodelle Ferland (Lillith Sullivan) est très bonne aussi. Son visage enfantin est vite capable de passer de l'horreur à l'émotion sans transition. La jeune comédienne donne un regard froid et une certaine gestuelle à son personnage qui lui va bien. Il n'y a rien de surprenant mais elle tient son personnage, aussi prévisible soit-il.

Pour le reste, si Bradley Cooper (Douglas J. Ames) n'a pas vraiment le temps de s'exprimer et de faire vivre son rôle, j'ai fortement apprécié, même si il joue dans la caricature, le charisme ainsi que le jeu d'Ian McShane (Le Détective Mike Barron). Glaçant, les parents Kerry O'Malley (Margaret Sheridan) et surtout Callum Keith Rennie (Edward Sullivan) sont aussi remarquable.

La mise en scène ?

Première réalisation que je vois (et la seule qui me faisait de l'œil à ce jour) du réalisateur allemand Christian Alvart, je trouve que le résultat reste convaincant. A l'image de son scénario, il n'y a pas de grandes nouveautés. On a les fameux plans de portes qui claquent, d'apparitions horrifiques et autres sons angoissant. Maintenant, je n'ai rien contre le classique et là, cela marche bien donc j'aurais tort de m'en plaindre. Assez dynamique dans son montage, je ne me suis jamais réellement ennuyé trouvant même le film plaisant à suivre dans son genre.

Le cas 39

Pour résumer, " Le cas 39 " n'as rien d'exceptionnel. Le scénario manque un peu d'explications et joue un peu trop sur ses facilités et son côté prévisible mais l'on passe un bon moment. Le casting fait son boulot tout comme la réalisation qui contribue fortement à nous prendre dans son ambiance. Pour ma part, c'est un petit divertissement sympathique qui joue très bien sur le mélange thriller - épouvante en remplissant très bien son cahier des charges... Ni plus, ni moins.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mrvladdy 217 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines