Magazine Cinéma

Guardians (2017) ★☆☆☆☆

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
GUARDIANS (2017) ★☆☆☆☆

Synopsis : Durant la Guerre Froide, une organisation secrète nommée " Patriot " réalise des expériences génétiques sur des cobayes humains pour créer une armée de super-héros. 30 ans plus tard, un ennemi surpuissant aux pouvoirs mystérieux surgit avec un seul objectif : contrôler le monde. Toutes ces années, ces surhumains ont dû cacher leur identité, mais les voilà de nouveau rassemblés pour combattre celui qui les a créés et sauver le monde de la destruction...

Origine du film : Russie
Réalisateur : Sarik Andreasyan
Scénariste : Andrei Gavrilov
Acteurs : Sebastien Sisak, Sanzhar Madiyev, Anton Pampushnyy, Alina Lanina, Valeriya Shkirando, Stanislav Shirin, Vyacheslav Razbegaev
Musique : Georgiy Zheryakov
Genre : Action, Science-fiction
Durée : 1 heure et 29 minutes
Date de sortie : 23 février 2017 (Russie)
Année de production : 2017
Sociétés de production : Enjoy Movies, Argunov Studio, Renovatio
Distribué par : Turbo Films
Titre original : Guardians
Notre note : ★☆☆☆☆

Notre commentaire : " Guardians " est un film russe de super-héros datant de 2017, réalisé et produit par Sarik Andreasyan, à qui l'on doit également " " (2014). Les acteurs principaux semblent tous être russes, ou originaires de pays de l'ancienne Union Soviétique, tout en nous étant complètement inconnus.

L'histoire proposée par " Guardians " nous invite à suivre une équipe de super-héros soviétiques créée pendant la guerre froide. Cette équipe est composée de représentants des différentes nationalités de ce qu'était l'URSS. Chacun des super pouvoirs des différents protagonistes reflète les forces et les traditions des peuples dont ils sont issus. Ainsi donc, essayons de faire un tour d'horizon des différents personnages.

Ler, incarné par Sebastien Sisak, originaire d'Arménie. Il détient la capacité de manipuler les pierres et il est capable de contrôler et de léviter les roches, la poussière et le sol dans son environnement proche, mais également de les faire tourner sur elles-mêmes, et de les projeter dans la direction choisie. Il peut même attirer les pierres sur son corps, afin d'obtenir une armure et se renforcer physiquement. Comme le reste de l'équipe, il va se voir octroyer un costume spécial pour augmenter son efficacité et ses capacités ainsi qu'une chaîne extensible de pierres liées par une énergie électrique dont il peut se servir comme d'un fouet, ou, une fois enroulée sur elle-même, l'utiliser comme un bouclier. Ler est devenu un ermite suite au décès de vieillesse de sa famille. Lui-même restant jeune en raison de son pouvoir.

Ursus, incarné par Anton Pampushnyy, est originaire de Sibérie. Ursus est une sorte de guerrier-fauve, un ours-garou, qui a la capacité à se transformer en ours, bien qu'il puisse contrôler la partie de son corps qui se transforme. Cette capacité de transformation lui permet de modifier sa taille, sa masse et sa musculature et de se transformer en un humanoïde corpulent. Cela lui permet d'avoir une résistance inhumaine et une résistance à l'épreuve des balles. Cependant, Ursus craint de perdre le contrôle de ses pouvoirs et qu'un jour, il ne se transforme en un ours sans possibilité de revenir à la normale.

Khan, interprété par Sanzhar Madiyev, est originaire du Kazakhstan. Son pouvoir est une maîtrise des lames et de nombreux arts martiaux. Il peut accélérer ses déplacements, ce qui semble le téléporter, laissant derrière lui une forme gazeuse de couleur noire. Sa force est également multipliée, permettant de pulvériser des murs d'un seul coup-de-poing et de projeter aisément ses adversaires.

Xenia, incarnée par Alina Lanina. C'est une acrobate qualifiée, gymnaste et artiste martiale, elle possède la capacité de se déplacer sur l'eau comme s'il s'agissait d'une matière solide, ainsi que de flotter sans problème à travers elle, ce qui lui donne une grande mobilité dans l'eau. Elle ne peut pas ressentir les différences de température et peut survivre dans un espace sans air, ce qui lui permet de survivre sous l'eau sans restriction de temps. Elle peut également transformer son corps en un liquide clair et transparent qui lui permet de devenir gélatineux et visqueux. Sous cette forme, son corps est translucide. Elle peut même utiliser cette forme pour devenir invisible.

Bien entendu, qui dit super-héros, dit super-méchant. Le principal antagoniste de cette histoire est August Kuratov, interprété par Stanislav Shirin. Ce dernier décide de créer sa propre armée de clones afin de contrôler Moscou, en vue de contrôler le monde entier. Il va tenter de transmettre vers un vieux satellite soviétique afin de détruire tous les autres satellites en orbite autour de la Terre et ainsi contrôler toutes les technologies existantes.

Globalement, l'histoire n'est pas complètement inintéressante, mais se présente comme un assemblage de plusieurs histoires déjà vu, notamment du côté des supers-héros américains. Il n'y a donc rien de fondamentalement nouveau ou innovant. Le rythme est bon, et c'est peut-être là le seul vrai point positif, parce que pour le reste : au secours ! Les dialogues sont plutôt faibles et la distribution n'est pas tellement à la hauteur. Certains personnages sont trop caricaturaux. Les effets spéciaux sont totalement indigestes, donnant une coloration grisâtre à la photographie. La fin est bâclée, aucun rebondissement, aucun twist, rien. Une action, et voilà, tout est terminé. Certaines scènes d'action sont plaisantes, mais l'instant d'après l'utilisation mal maîtrisée des CGI vient ruiner l'état de concentration dans lequel on pouvait être. C'est assez catastrophique.

" Guardians " a fait l'objet d'une édition en DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 26 juillet 2017 chez Warner Home Vidéo France. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, " Guardians " est un film de supers-héros complètement raté. L'histoire est trop usuelle et nous renvoie à des choses qu'on a déjà vu maintes et maintes fois, que ce soit dans les Avengers, dans Les 4 Fantastiques et consort. L'intrigue est faible et la fin est trop prévisible et expéditive. La distribution est plutôt moyenne. Les effets spéciaux sont catastrophiques. On est face à un film de faible qualité globale. Pire encore, ils prévoient une suite, ce que laisse clairement entrevoir l'épilogue du film...

Bande-annonce :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 202 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines