Magazine Culture

À la rencontre des membres de Babelio (17)

Par Samy20002000fr

Avec 480 000 utilisateurs, on en croise du monde sur Babelio. Pour que la communauté demeure, malgré son ampleur, un endroit convivial où l’échange est à l’honneur, nous avons décidé de vous donner la parole. Puisqu’un lecteur n’est jamais las de conseils de lecture, voici le portrait livresque de l’un de nos lecteurs.

Rencontre avec Colibrille, inscrite depuis le 3 avril 2014.

À la rencontre des membres de Babelio (17)

Comment êtes-vous arrivée sur Babelio ?

Cela faisait plusieurs années que je consignais sur des carnets mes citations favorites et mes critiques. Lisant beaucoup et n’ayant pas une mémoire d’éléphant, c’était le moyen pour moi de me souvenir des histoires, de mes impressions, de mes passages favoris etc. Cela répondait plutôt à une logique pratique. Et puis je me suis aperçue que j’aimais écrire ces petites critiques et que j’avais envie de les partager avec d’autres lecteurs. C’est pendant mon DUT Métiers du livre que des amies m’ont parlé de Babelio et de son fonctionnement. J’ai tout de suite su que j’allais aimer ce site. Je me suis donc inscrite et je prends désormais grand plaisir à y poster mes critiques et lire celles des autres lecteurs !

À la rencontre des membres de Babelio (17)

Quel(s) genre(s) contient votre bibliothèque ?

Ma bibliothèque est assez diversifiée. J’ai des BD (incontournable quand on a un papa collectionneur de BD !), des mangas, beaucoup de littérature fantastique mais aussi des albums jeunesse, de la littérature anglaise du XIXe siècle et des romans policiers. Je fonctionne un peu par « phase ». Mes choix de lecture varient selon mon humeur, les saisons, l’endroit où je me trouve… Il y a des moments où je ne vais avoir envie de lire que des romans policiers, puis le mois suivant, uniquement des romans ados !

À la rencontre des membres de Babelio (17)

Vous lisez beaucoup de mangas, qu’aimez-vous dans ce genre en particulier ?

Je dois avouer qu’au départ, j’avais pas mal de préjugés sur les mangas, aussi bien au niveau du graphisme que des histoires. A mes yeux, tous les mangas se ressemblaient alors que je n’avais jamais pris la peine d’en lire un… Par curiosité, j’ai fini par demander à un collègue libraire de me conseiller quelques titres en fonction de mes goûts. Il m’a habilement guidée dans ma découverte des mangas et m’a finalement « convertie » ! De part leur nombre de pages restreint et leur rythme de parution rapide, les mangas ont quelque chose de très addictif. Une fois que l’on débute une série qui nous plaît, on ne peut plus s’arrêter. Et puis j’ai fini par apprendre à apprécier le graphisme japonais, certes codifié, mais très différent d’un auteur à un autre. Ce que j’apprécie aussi dans le manga, c’est leur incroyable diversité : drame, policier, thriller, SF, registre sentimental, fantasy, mais aussi mangas sur des métiers, des sports… Il y en a vraiment pour tous les goûts et tous les âges !

À la rencontre des membres de Babelio (17)
Quelle est votre première grande découverte littéraire ?

Je pense que ma première grande découverte littéraire est Michel Strogoff de Jules Verne. Je me souviens l’avoir lu lorsque j’avais une douzaine d’années. Je l’ai littéralement dévoré, rien ne pouvait me sortir de ma lecture.

Quel est le plus beau livre que vous ayez découvert sur Babelio ?

À la rencontre des membres de Babelio (17)
Sans hésitation je dirais Je suis ton soleil de Marie Pavlenko. J’ai eu l’occasion de le recevoir un peu avant sa sortie en mars 2017 par le biais d’une masse critique Babelio. Je l’avais choisi par hasard, intriguée par sa couverture dorée décorée de coquillettes ! Dès le premier chapitre, ça a été comme une évidence : ce roman allait me plaire, me faire rire, m’émouvoir, me scotcher, me chambouler. Un véritable coup de cœur. A peine l’avais-je terminé que je n’avais qu’une envie, le relire ! Ce roman m’a fait autant d’effet que le Oh boy de Marie-Aude Murail, un de mes romans préférés.

Quel est le livre que vous avez relu le plus souvent ?

À la rencontre des membres de Babelio (17)
Cette question est difficile car j’ai l’habitude de relire mes livres préférés. De mémoire, je dirais qu’il s’agit peut-être du magnifique roman illustré Fleur de jungle de Max Braslavsky ou de La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm, véritable petit bijou.

Quel livre avez-vous honte de n’avoir pas lu ? (à côté de quel classique êtes-vous passé, envers et contre tous) ?

À la rencontre des membres de Babelio (17)
Quand j’étais plus jeune, je ressentais souvent de la gêne lorsque j’avouais ne pas avoir lu tel ou tel livre. Désormais, je ne culpabilise plus, chacun ses choix de lecture ! Vu le nombre de nouveautés qui sort chaque année, comment s’en vouloir d’être passé à côté d’un titre ou d’un autre ? Bon, il y a bien une série que je n’ai toujours pas lue, fait qui scandalise souvent ceux qui l’ont lue : Harry Potter. Je le dis haut et fort : je n’ai jamais lu les Harry Potter !!! Au moment de la sortie des romans, j’étais plongée dans d’autres lectures et n’étais tout simplement pas attirée par l’univers. Qui plus est, il suffit qu’un livre fasse le « buzz » pour que je ne le lise pas, du moins pas tout de suite. Je me suis toujours dit que je les lirais un jour, mais il y a toujours tellement d’autres livres qui me font envie ! Et puis, ce qui est incontournable pour certains, ne l’est pas forcément pour tout le monde.

Quelle est la perle méconnue que vous souhaiteriez faire découvrir à nos lecteurs ?

Sans hésitation : Ici ça va de Thomas Vinau. J’ai découvert ce roman totalement par hasard et sa lecture m’a émerveillée. Du simple récit d’un couple rénovant une maison au bord d’une rivière, Thomas Vinau parvient à créer une histoire d’un éclat rare. Sa prose poétique berce et apaise le cœur. Tel un peintre impressionniste, l’auteur parvient à capter la beauté de l’instant présent et à saisir l’aspect fugitif du temps.

À la rencontre des membres de Babelio (17)

Tablette, liseuse ou papier ?

Papier exclusivement. Pour moi, avant d’être une histoire, le livre est un objet papier. J’aime les livres, regarder leurs couvertures, les toucher, les feuilleter, sentir l’odeur du papier et même observer la couleur des tranches lorsqu’ils sont rangés sur des étagères ! C’est un objet intime que l’on s’approprie (tout autant que l’histoire qu’il contient) et qui selon moi est révélateur de notre personnalité. En matière de supports de lecture, je suis conservatrice pourrait-on dire ! Tablettes et liseuses prônent un plus large choix dans un seul support. Mais pour moi, l’argument de la quantité ne tient pas en matière de lecture. Certes, il est important d’avoir du choix, mais la quantité garantit-elle la qualité ?

Quel est votre endroit préféré pour lire ?

Dans mon fauteuil avec mon chat sur les genoux ou dans une chaise longue au soleil !

Avez-vous une citation fétiche issue de la littérature ?

Cette belle citation de Lamartine : « On n’a pas deux cœurs, l’un pour l’homme, l’autre pour l’animal… On a du cœur, ou on n’en a pas. »

Quelle sera votre prochaine lecture ? Comment l’avez-vous choisie ?

À la rencontre des membres de Babelio (17)
Le roman policier Le jour du chien de Patrick Bauwen. Je suis cet auteur depuis le début de sa carrière d’écrivain avec le thriller L’œil de Caine que j’avais adoré. Ses trois autres thrillers Seul à savoir, Monster et Les fantômes d’Eden m’ont énormément plu. Je suis donc impatiente de découvrir son dernier roman !

D’après vous, qu’est-ce qu’une bonne critique de lecteur sur Babelio ?

Pour moi, une bonne critique doit avant tout ne pas se contenter d’être un simple résumé. Cela ne présente pas d’intérêt à mes yeux car nous pouvons le trouver sur la quatrième de couverture et n’importe où sur internet. En revanche, il est plus compliqué de trouver des avis variés, fiables (dans le sens d’honnêtes) et des critiques développées. Personnellement, un « super, j’ai adoré !» ou «  ennuyeux, je n’ai pas aimé du tout » ne suffisent pas à me donner envie ou non de lire un livre. J’aime quand la critique est fournie, quand le lecteur prend le temps de parler des émotions qu’il a pu ressentir, des personnages qu’il a aimé ou non, d’une scène qui l’a marqué, de l’ambiance du livre etc. Babelio est pour cela un formidable espace d’expression et de dialogue. Je sais que certains fuient les critiques un peu longues, moi je les apprécie !

À la rencontre des membres de Babelio (17)

Une anecdote particulière en rapport avec Babelio ? (rencontre avec auteur ou lecteurs, échange entre lecteurs, découverte littéraire…)

Babelio est une incroyable bibliothèque virtuelle mais c’est également un formidable lieu d’échange. Par le biais des messages privés, j’ai eu l’occasion d’avoir des conversations passionnantes avec d’autres lecteurs (Luna007, Okka si vous me lisez  😉 sur des sujets aussi variés que l’écologie, la philosophie, le dessin, la nature humaine… tout ça partant d’une simple remarque sur un livre ou d’une citation !

Une autre anecdote : j’ai eu la surprise de recevoir un jour un message d’une auteure suite à une critique que j’avais postée sur le dernier tome de sa trilogie. Si les deux premiers tomes ont été de vrais coups de cœur, je n’ai en revanche pas du tout adhéré au dénouement de la série et l’ai clairement exprimé dans ma critique. J’avoue avoir été terriblement gênée quand j’ai reçu le message de l’auteure qui m’expliquait ses choix. Je respecte énormément le travail des auteurs, quels qu’ils soient, et quand j’écris des critiques négatives j’explique toujours pourquoi et précise bien qu’il s’agit là de mon avis personnel. C’est d’ailleurs ce que j’ai répondu à l’auteure et celle-ci  a été tout à fait compréhensive et ne m’en a pas voulu. Néanmoins, cela m’a mise très mal à l’aise !

Merci à Colibrille pour ses réponses !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Samy20002000fr 10039 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines