Magazine Bourse

Comment diversifier son portefeuille pour se prévenir des risques de marché ? (9/20)

Publié le 19 août 2017 par Chroom

L'or

Le grand méchant métal jaune. Pour beaucoup d'investisseurs l'or c'est comme le diable. Un instrument que seuls les méchants spéculateurs utilisent. Je dois l'avouer, c'est un peu mon avis également.

L'or ne produit rien. Il est inerte. Il ne donne droit à aucune distribution, ni dividende ou coupon. Il est juste là et ne fait rien, à part regarder une multitude d'excités se l'acheter et se le vendre encore et encore. Quand on y réfléchit bien, on pourrait tout autant bien s'échanger des cailloux ou des cacahuètes. Sauf que ça brille un peu moins. Franchement ça craint. De plus, à long terme sa performance est médiocre.

Pourtant l'or figure dans le Permanent Portfolio de Browne et celui de M. Faber. Il est en effet décorrélé de tous les autres actifs et réagit positivement lorsque tout va mal. Dans un portefeuille l’or aide ainsi à traverser un peu plus sereinement des crises majeures.

Pour être franc, je me vois encore au mois d'août 2000 tenir tête sur un forum boursier à un fervent partisan de l'or... là je me dis que si j'avais été un peu plus ouvert d'esprit, et que je l'avais ne serait-ce qu'un tout petit peu écouté, mes années d'investissement suivantes auraient étaient un tant soit peu plus paisibles.

Je n'aime pas plus l'or aujourd'hui, mais comme je suis pragmatique je mets un peu d'eau dans mon vin. D'autant que le prix de l'or s'est bien affaibli depuis 2013.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroom 354 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte