Magazine Bourse

Comment diversifier son portefeuille pour se prévenir des risques de marché ? (10/20)

Publié le 20 août 2017 par Chroom

En ce moment, les politiques hyper expansionnistes des banques centrales favorisent non seulement les actions grâce à des taux nuls voire négatifs mais aussi les obligations à long terme en les rachetant. Malgré ça, pour l’instant (mais c’est peut-être en train de changer), l’inflation reste plus ou moins stable. Tout est fait pour relancer la croissance. Il y a un gros effet de boost sur les marchés financiers et obligataires, mais un effet assez modeste sur l’économie réelle.

Bref, on a le sentiment d’avoir atteint un point d’inflexion dont le champ des possibles n’est pas forcément réjouissant. Difficile donc de dire ce qui va se passer. Une chose est sûre cependant : l’or aime l’incertitude, tôt ou tard les actions vont se casser la gueule et tôt ou tard les obligations à long terme vont faire de même.. Peut-être même que ce sera en même temps.

A comparer avec les trois autres classes d'actifs citées plus tôt, le cash qui ne rapporte rien, les actions surévaluées et les obligations longues chères et risquées à cause des taux d'intérêts actuels, l'or peut tirer son épingle du jeu. Comme le dit Eveillard, il faut considérer l’or juste comme une monnaie qui ne se déprécie pas à cause de l’inflation. Ce n’est donc pas un placement, mais une réserve.

Dans tous les cas de figure, un petit peu d’or dans un portefeuille ne fait pas de mal… Par contre pour en mettre 25% dans un portefeuille, il faut avoir les nerfs sacrément solides et accepter de facto une sous-performance durant de longues périodes.

En bref, pour l'or : s’en servir comme instrument de couverture, mais pas comme pilier d’investissement dans le portefeuille. En ce qui me concerne une position de 5% du portfolio est suffisante. Elle lisse très légèrement les coups durs, sans trop prétériter la performance à long terme, et permet de racheter des actifs dépréciés suite à un gros clash.

Cette position joue également son rôle d’étalon de mesure (comme on la vu pour le ratio actions/obligations), nous « forçant » à sortir d’actifs qui se seraient trop appréciés vis-à-vis de l’or et vice-versa. Pour en acheter, le plus simple c’est l’ETF couvert en CHF AUCHAH (0.23% de frais de gestion). On peut aussi acheter des compagnies minières si on a le cœur bien accroché...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroom 354 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte