Magazine Culture

Vernon Subutex de Virginie Despentes

Par Sissi De Beauregard @SissiBeauregard

Vernon Subutex de Virginie Despentes

Couverture vernon subutex de Virginie Despentes

" data-orig-size="309,499" sizes="(max-width: 309px) 100vw, 309px" data-image-title="vernon_subutex_virginie_despentes" data-orig-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_virginie_despentes.jpg?w=610" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":"","orientation":"0"}" data-medium-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_virginie_despentes.jpg?w=610?w=186" data-permalink="https://marielitenpyjama.com/2017/08/21/vernon-subutex-de-virginie-despentes/vernon_subutex_virginie_despentes/#main" alt="" srcset="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_virginie_despentes.jpg 309w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_virginie_despentes.jpg?w=93 93w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_virginie_despentes.jpg?w=186 186w" class="aligncenter size-full wp-image-5046" data-large-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_virginie_despentes.jpg?w=610?w=309" />

« L’alcool attaque son foie, le tabac attaque sa langue sa gorge et ses poumons, l’alimentation grasse attaque ses artères – il devait réussir au moins ça dans sa vie : ne pas faire de vieux os. »

Vernon Subutex, présentation de l’éditeur :

Qui est Vernon Subutex ? Une légende urbaine. Un ange déchu. Un disparu qui ne cesse de ressurgir. Le détenteur d’un secret. Le dernier témoin d’un monde révolu. L’ultime visage de notre comédie inhumaine. Notre fantôme à tous

Mon avis sur Vernon Subutex

Vernon Subutex de Virginie Despentes

vernon_subutex_avis

" data-orig-size="1504,1512" sizes="(max-width: 305px) 100vw, 305px" data-image-title="vernon_subutex_avis" data-orig-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_avis.jpg?w=305&h;=306" data-image-meta="{"aperture":"1.8","credit":"","camera":"iPhone 7","caption":"","created_timestamp":"1502974500","copyright":"","focal_length":"3.99","iso":"20","shutter_speed":"0.000542888165038","title":"","orientation":"1"}" width="305" data-medium-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_avis.jpg?w=305&h;=306?w=298" data-permalink="https://marielitenpyjama.com/2017/08/21/vernon-subutex-de-virginie-despentes/vernon_subutex_avis/#main" alt="vernon_subutex_avis" height="306" srcset="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_avis.jpg?w=305&h;=306 305w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_avis.jpg?w=610&h;=612 610w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_avis.jpg?w=150&h;=150 150w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_avis.jpg?w=298&h;=300 298w" class=" wp-image-5050 alignright" data-large-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2017/08/vernon_subutex_avis.jpg?w=305&h;=306?w=610" />Je n’avais jamais lu Virginie Despentes avant Vernon Subutex. Et je ne sais pas si je l’aurai lu si ma cousine ne me l’avait pas gentiment offert pendant les vacances. L’éditeur a pris le parti de rester très flou dans le résumé sur l’histoire qui est celle d’un ancien disquaire passionné de rock (Vernon). Après la fermeture de son magasin, Vernon se retrouve au chômage. Expulsé de son appartement, il squatte à droite à gauche chez des amis avec qui il a partagé autrefois une jeunesse « drugs, sex and rock’n roll » et finit par se retrouver SDF. En parallèle des déboires de notre héros, on suit un début d’intrigue au sujet de mystérieuses cassettes vidéos laissées en testament à Vernon par un de ses amis, Alex, le seul de la bande qui ait réussi à percer dans la musique.

Vernon subutex est une trilogie, ce premier tome est avant tout une galerie de personnages divers et variés, tous plus ou moins liés à Vernon, tous paumés dans la jungle parisienne sans pitié dans laquelle ils évoluent. Virginie Despentes a une très belle plume, ses personnages plus vrais que nature sont fascinants à observer. D’ailleurs, il ne se passe quasiment rien pendant 432 pages et pourtant, on ne s’ennuie pas une seconde. C’est trash, vraiment très trash par moment, pas seulement au sens des mots utilisés, souvent crus voire obscènes, mais aussi en ce qui concerne la violence des opinions (notamment profondément racistes et/ou sexistes) exprimées par certains personnages.

Ce livre m’a fait l’effet d’une bonne claque, il dénonce avec violence des choses qu’on préfèrerait ignorer sur notre société. Après, pour être honnête, ça fait une semaine que je me dis que je devrais écrire cet article et que je ne le fais pas, parce que je suis incapable de déterminer si j’ai adoré ou détesté. Je crois objectivement que c’est un excellent livre, très bien écrit et redoutablement efficace ; il remplit parfaitement son but : choquer pour éveiller la conscience du lecteur sur un certain nombre de problèmes actuels. Mais les personnages de Virginie Despentes sont pour la plupart profondément antipathiques, l’humanité dépeinte est souvent méprisable, mesquine, cruelle et égoïste. Vernon Subutex m’a laissé au final le même sentiment qu’un roman de Houellebecq : le regret que les plus grands talents actuels soient toujours mis au service d’un pessimisme sans espoir. 

Enfin bref, je vais pas faire la gourdasse qui lit Despentes et s’étonne de ne pas y trouver de bisounours, mais j’ai une préférence pour les livres qui arrivent à te faire voir que le monde, les gens et la vie ne sont pas 100% pourris. Ce n’est clairement pas l’objectif que Virginie Despentes avait pour ses lecteurs, ça n’empêche pas son roman d’être très réussi. Quant à moi, comme je ne suis pas à une contradiction prêt, je lirai sans doute quand même le tome 2. Je vais juste me faire deux trois romans feel-good et une romance avant, histoire de ne pas sombrer dans la dépression 😉

À lire, donc, si vous aimez la littérature sombre et trash à la Houellebecq ou à la Bret Easton Ellis. 

Vernon Subutex de Virginie Despentes

Vernon Subutex de Virginie Despentes

Ma note : 5 sur 6

" data-orig-size="618,109" sizes="(max-width: 249px) 100vw, 249px" data-image-title="Note 5 sur 6 (Très bien)" data-orig-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2013/12/note-5-sur-6-trc3a8s-bien.png?w=249&h;=44" data-image-meta="{"aperture":"0","credit":"","camera":"","caption":"","created_timestamp":"0","copyright":"","focal_length":"0","iso":"0","shutter_speed":"0","title":""}" width="249" data-medium-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2013/12/note-5-sur-6-trc3a8s-bien.png?w=249&h;=44?w=300" data-permalink="https://marielitenpyjama.com/2013/12/12/tres-chere-sadie-de-sophie-kinsella-un-petit-bijou-comme-dhabitude/note-5-sur-6-tres-bien/#main" alt="" height="44" srcset="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2013/12/note-5-sur-6-trc3a8s-bien.png?w=249&h;=44 249w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2013/12/note-5-sur-6-trc3a8s-bien.png?w=498&h;=88 498w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2013/12/note-5-sur-6-trc3a8s-bien.png?w=150&h;=26 150w, https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2013/12/note-5-sur-6-trc3a8s-bien.png?w=300&h;=53 300w" class=" wp-image-876" data-large-file="https://sissidebeauregard.files.wordpress.com/2013/12/note-5-sur-6-trc3a8s-bien.png?w=249&h;=44?w=610" />

Ma note : 5 sur 6 

Titre original : Vernon Subutex, Tome 1Auteur : Virginie DespentesPremière date de parution : 7 janvier 2015Langue d’origine : françaisPays d’origine : FranceÉditeur original : Grasset / Le livre de pocheNb de pages : 432 pagesPrix papier : 7,90€ Publicités

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sissi De Beauregard 4162 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines