Magazine Culture

Freez, le coup de frais en plein été

Publié le 22 août 2017 par Swann

LIVE REPORT - Finalistes du prix Ricard S.A Live de cette année, le trio Freez a chauffé les Strasbourgeois à La Popartiserie.
Au milieu du mois d'août, difficile d'espérer faire se déplacer du monde à un concert. Sauf pour Freez. Une salle pleine était ce soir-là venue applaudir les finalistes du Ricard S.A Live, passés par Décibulles et bien décidés à réchauffer un été pas très caniculaire.

Trois musiciens qui mélangent hip-hop et jazz. Trois musiciens qui, séparément déjà, maîtrisent chacun leur domaine. Trois musiciens qui, ensemble, te font aimer une musique qu'on pourrait qualifiée de fusion mais qui, entre nous, est juste purement jouissive, sans grand besoin de la nommer... Ricard S.A Live ne s'était pas trompé en leur donnant leur confiance, Freez est de ces projets qu'on entend trop peu en France.

Hip hop ft. Jazz

Le flow et le timbre reconnaissables de Mr E, MC new yorkais exilé depuis longtemps à Strasbourg, a beau avoir sévi dans de multiples projets déjà (Art District, Blockstop...), c'est dans Freez qu'il prend toute sa mesure. La faute aux deux musiciens qui ne se contentent pas de l'accompagner, mais représentent chacun une pierre angulaire au projet. Entre Octave à la trompette et derrière ses lunettes noires, et Arthur à la batterie, les deux impriment à Freez l'identité jazz qui parcourt chaque titre. On ne sait plus trop où regarder. Trop de charisme de chaque côté.

On se concentre donc sur le résultat, et il suffit de jeter un œil sur le public pour comprendre qu'il n'y a pas moyen de lutter très longtemps. Les corps ondulent et les mains ne se font pas prier dès qu'il faut les lever. Sur fond d'Illspokin ou de samples de Serge Gainsbourg, Mr E parsèment les codes du hip hop, fait un clin d'oeil à " tous les rappeurs qu'[il] n'aime pas ", et nous rappelle avec Octave et Arthur que ce genre en France peut encore être accessible ET exigeant. On l'avait presque oublié.

En concert le 9 septembre au Grillen de Colmar et le 20 octobre au Noumatrouff de Mulhouse


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Swann 78144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte