Magazine Culture

Ce monde est tout ce que nous avons de Thich Nhat Hanh

Par Lacroquelivres

Ce monde est tout ce que nous avons de Thich Nhat Hanh

Le nom de ce moine bouddhiste revient de plus en plus souvent sur le blog… Mais il faut dire que j’adore ses livres… Et j’en ai encore deux qui attendent dans le placard d’être lus.

Bref, cette fois ci, je vous parle de Ce monde est tout ce que nous avons, un plaidoyer sur l’importance de notre planète et de se sentir en harmonie avec celle-ci.

De quoi ça parle? À 80 ans, l’infatigable moine bouddhiste Thich Nhat Hanh continue de nous livrer son enseignement, atemporel et universel.
Respecter la nature et les hommes, entretenir des relations de paix et de sérénité, s’engager sur la voie de l’équilibre et de l’harmonie, se libérer des entraves du mental, tels sont les principaux préceptes qui s’en dégagent. Un livre à la tonalité poétique, vibrant d’humilité, de perspicacité et de sincérité.
Ce monde est tout ce que nous avons présente la quintessence de l’enseignement de Thich Nhat Hanh
Des conseils pratiques pour transformer sa souffrance en paix intérieure.

Mon avis:

Encore un bouquin lu en quelques heures. Le titre étant similaire de La terre est ma demeure, j’avais un peu peur d’une redite, mais pas du tout. Thich Nhat Hanh parle de la Terre, de notre place sur celle-si, sur l’importance d’en prendre soin. Car après tout, nous n’avons qu’une seule planète.

J’ai vraiment apprécié ce livre, car il s’adresse à tout le monde: qu’on soit un baba cool ne circulant à pied, ou un fan de voiture, qu’on soit vegan ou amateur de viande tout le monde s’y retrouve.

Comme tous les moines bouddhistes, Thich Nhat Hanh est végétarien, pourtant il ne pousse pas ses lecteurs à abandonner la viande. Il propose plutôt se réduire sa consommation. Il n’oblige personne à vendre sa voiture sur le champs, mais propose de passer une journée par semaine sans conduire. Des gestes simples et non contraignants, mais tellement importants pour notre planète, qui se meure sous l’effet de la pollution et des amoncellements de déchets.

Bref, un bon bouquin, qu’on soit écologiste convaincu… ou pas!

Tout comme la vague fait partie de l’océan, nous faisons partie de la Terre.

Publicités

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lacroquelivres 1134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines